L'enseignement du week-end : Bordeaux-Bègles accentue l’écart en tête du Top 14

  • En s’imposant contre Biarritz, UJ Seuteni, Remi Lamerat et le Bordelo-Béglais creusent l’écart en tête du championnat.
    En s’imposant contre Biarritz, UJ Seuteni, Remi Lamerat et le Bordelo-Béglais creusent l’écart en tête du championnat. Icon Sport
Publié le

Si sa victoire face à Biarritz a été souffreteuse, l’UBB a assuré l’essentiel et profite du revers de Toulouse à Clermont pour se donner de l’air en tête du classement. Derrière, La Rochelle a manqué une belle occasion.

Progressivement et sûrement, l’Union Bordeaux-Bègles affirme sa position en tête du championnat. De deux points avant cette 14e journée, l’avance des Girondins a été portée à cinq longueurs au cours du week-end. Rien de très surprenant, à vrai dire.

Le Stade toulousain, sans Antoine Dupont, devait négocier un rendez-vous délicat dans un stade Marcel-Michelin à guichets fermés. Au courage, les Auvergnats ont forcé la décision pour l’emporter 16 à 13. Toulouse est reparti de son périple du nouvel an avec un précieux bonus. Mais cette quatrième défaite de suite à l’extérieur pour le champion de France et d’Europe - après celles subies à Lyon, à l’Arena et à Bordeaux - confirme la baisse de régime de la bande à Mola.

Toulouse-Montpellier, examen de passage

Epatants de maîtrise et d’efficacité sur le premier quart de championnat, les Stadistes ont perdu de leur superbe depuis deux mois : leur calendrier, les absences répétées des internationaux et le manque de rythme actuel expliquent en partie cette période moins fructueuse. Les difficultés du collectif rouge et noir à maîtriser pleinement son rugby, aussi.

Si, à mi-saison, le Stade peut se targuer d’un bilan largement positif avec quatre revers pour neuf succès, l’Union Bordeaux-Bègles, son principal concurrent du moment, est devenue la première équipe à atteindre le cap des dix victoires dans l’élite cette saison. Face à la lanterne rouge biarrote, les Girondins ont vécu une après-midi contrastée mais ont finalement assuré l’essentiel : les quatre points. Ce samedi, ils auront l’occasion de grimper à cinquante points en se déplaçant sur la pelouse d’une équipe de Brive en difficulté - sept revers sur les huit dernières journées. Dans le même temps, les Toulousains passeront au révélateur montpelliérain pour leur première réception depuis... le 27 novembre. Face à l’équipe en forme du moment, les champions de France et d’Europe auront l’opportunité de rétablir la hiérarchie en leur faveur et de lever le voile de doutes.

Avec la montée en puissance de l’UBB et la belle passe du MHR, les troupes d’Ugo Mola n’ont plus de temps ni de points à perdre. La bataille pour les deux premières places, synonymes de qualification directe pour les demi-finales, promet d’être homérique.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Vincent BISSONNET
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?