Nabaro, la bombe graulhétoise

  • Saimoni Nabaro a déjà inscrit sept essais cette saison, dont un quadruplé à Castanet.
    Saimoni Nabaro a déjà inscrit sept essais cette saison, dont un quadruplé à Castanet. Midi Olympique - Maëva Franco
Publié le

Saimoni Nabaro - Ailier de Graulhet Graulhet surprend cette saison. Le SCG s’appuie sur des joueurs de haut niveau, comme Saimoni Nabaro, actuel meilleur marqueur de Fédérale 1.

Le Sporting Club Graulhétois a réalisé un grand, voire très grand début de saison. Après des années de galère, le SCG retrouve le goût du haut de tableau. À la mi-saison, les Tarnais sont quatrièmes de la poule 3. Un classement qu’ils doivent à un jeu alléchant et des cadres habitués au niveau supérieur. En tête de gondole, on pense à Kevin Boulogne, mais un autre joueur marque les esprits : Saimoni Nabaro. L’ancien Albigeois est actuellement le meilleur marqueur du championnat avec sept unités. On pense par exemple à la rencontre sur la pelouse de Castanet, où la bombe tarnaise s’est offert un quadruplé dans son couloir. Le Fidjien est une force de frappe non-négligeable dans la ligne arrière graulhétoise. « Saimoni est un joueur de grande taille, très puissant, avoue Benoît Bellot, l’entraîneur des arrières rouge et noir. Il sait parfaitement jouer dans la défense pour ouvrir les espaces à ses coéquipiers. »

« C’est un joueur qui s’adapte très vite »

Loin d’être un hasard, après douze rencontres de disputées, le SCG possède la meilleure attaque de sa poule avec 32 essais marqués. Nabaro est donc loin d’en être innocent, souvent derrière la ligne, parfois passeur décisif.

Tout bon joueur est doté d’une capacité d’adaptation au-dessus de la moyenne. Habitué à évoluer avec les numéros 11 ou 14 dans le dos, Nabaro a dû se recentrer lors de la dernière rencontre des Graulhétois sur le terrain de Nîmes, le leader. « Plusieurs de mes titulaires au centre étaient blessés, replacer Saimoni était un choix logique, constate Benoît Bellot. Et face aux Nîmois, il a prouvé que c’est un joueur qui s’adapte très vite. En fonction de ce que nous lui demandons, nous les coachs, il modifie son style de jeu. » Parfois nonchalant, le Fidjien « donne l’impression de n’être qu’à 50 % de sa capacité physique » . Arrivé d’Albi en 2020 sur les bords du Dadou, Nabaro n’avait pas pu disputer la moindre rencontre avec Graulhet lors de sa première saison. La faute à une blessure à un genou. Cette saison, les pépins physiques semblent loin de la bombe fidjienne, seulement freinée après le match face à Castanet, touché à un orteil. Dans la perspective d’accrocher une place en Nationale 2, le Sporting Club Graulhétois pourra pleinement compter sur Saimoni Nabaro durant la deuxième partie de la saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent FRANCO
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?