Pro D2 - Aurillac : attention danger !

  • Être plus dans la maîtrise, dans la conservation et dans l’alternance, voilà les consignes du coach cantalien Roméo Gontineac pour la réception de Narbonne. Photo S. B.
    Être plus dans la maîtrise, dans la conservation et dans l’alternance, voilà les consignes du coach cantalien Roméo Gontineac pour la réception de Narbonne. Photo S. B.
Publié le , mis à jour

Si le Stade aurillacois aspire toujours à une place de qualifiable, cela passera par une grosse performance face à Narbonne.

Ce n’est pas parce que Narbonne est englué à la dernière place du classement que les choses seront faciles pour les Aurillacois. Le staff cantalien le sait et n’a eu de cesse, toute la semaine, de le répéter à son groupe. Les cadres appuyant d’ailleurs un peu plus sur le sujet à chaque entraînement. Des Aurillacois conscients du danger donc et qui auront à cœur d’effacer la frustration du dernier déplacement 2021 et cette défaite à Montauban au goût encore amer. "J’espère que l’on va se servir de ce match pour avancer, annonce Roméo Gontineac. Il faut que cela reste un mauvais souvenir, que l’on regarde encore devant et que l’on enchaîne nos matchs avec de bonnes performances", donc prendre des points.

Pour rappel, appliqués, cohérents et disciplinés durant près d’une heure, Aurillac a laissé filer au minimum le bonus défensif, la faute à une discipline qui s’est délitée… et le banc local, derrière un Bosviel en feu, qui a su faire la différence. Donc, peu importe les circonstances ou les faits de jeu, le Stade aurillacois doit rester concentré pour tirer le meilleur parti de lui-même. La venue des Audois doit permettre aux Cantaliens de renouer avec le succès, "mais à condition de ne pas se tromper dans notre démarche, dans notre jeu debout, dans notre jeu au sol. Il faut que l’on soit beaucoup plus dans la maîtrise, dans la conservation et dans l’alternance", prévient le technicien roumain.

Ne jamais oublier les détails

S’éviter les ennuis, c’est ne pas considérer le RCN comme un dernier de la classe, mais comme un sparring-partner de choix pour continuer d’envisager des lendemains meilleurs. Oui Aurillac est au cœur du Pro D2. Oui les Cantaliens sont toujours à portée de tir de la sixième place. Mais non, ils ne peuvent se relâcher car en face, on va proposer, voire imposer du combat. C’est certain, mais pas que !

Sur les seize points pris par Narbonne cette saison, onze le sont à l’extérieur avec deux victoires, un nul et un bonus défensif. De vrais casse-pieds hors de leurs bases, remontés qui plus est comme des pendules après la rouste reçue en Haut-Bugey pour clore la phase aller… mais aussi effacer l’échec face aux Cantaliens lors de la cinquième journée.

Tout est question de détails, le mot préféré du staff cantalien cette saison car il sait ô combien le moindre manque sera préjudiciable. Le Stade aurillacois se doit de prendre en compte tous ces paramètres et de continuer sa moisson à domicile en s’appuyant sur sa défense, en s’affirmant dans sa conquête et en insistant sur son jeu de déplacement et d’occupation.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jean-Marc AUTHIÉ
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?