Contre Lyon, la Section monte en deuxième ligne

  • Steven Cummins est l'espoir palois pour regarnir ce secteur de la deuxième ligne
    Steven Cummins est l'espoir palois pour regarnir ce secteur de la deuxième ligne Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Avec la multiplication des blessures au poste de deuxième ligne, la Section a dû s’adapter mais elle espère pouvoir de nouveau compter sur Steven Cummins.

La Section s’était armée pour régner sur les airs. En recrutant Guillaume Ducat et Steven Cummins, deux joueurs de plus de deux mètres, réputés pour leur appétence pour la touche, le staff palois avait de sacrés atouts dans sa manche. Et pourtant, l’entraîneur Thomas Choveau a dû se gratter la tête pour trouver des solutions, aussi bien pour maintenir le rendement aérien de ses troupes tout en conservant de la puissance au sol car le poste de deuxième ligne n’a pas été épargné par les blessures, notamment depuis celle de Guillaume Ducat survenu à Toulouse lors de la sixième journée : «Nous avons eu beaucoup de joueurs indisponibles, avec des troisièmes lignes qui ont dû y jouer. Je pense à Luke Whitelock contre Toulon, puis Martin Puech face à Brive. On a aussi fait quelques mêlées avec Giovanni Habel-Kuffner contre Toulon. C’était plutôt bien par rapport à l’envie car souvent, dans l’esprit d’un joueur de rugby, passer de troisième à deuxième ligne ce n’est pas forcément une promotion (rires). Mais ils l’ont très bien vécu, et ils ont compris nos problématiques. Personne n’a rechigné à la tâche»

Un retour attendu

En pleine reconversion, Lekima Tagitagivalu a été freiné dans son apprentissage alors que Steven Cummins s’est aussi blessé lors du déplacement à La Rochelle. «On vient donc de jouer quasiment trois matchs sans nos deux joueurs les plus grands en taille mais aussi nos deux joueurs faits pour la touche, poursuit Thomas Choveau, On a eu un petit temps d’adaptation avec quelques matchs, nous avons eu un moins bon rendement mais les joueurs ont fini par s’adapter et nous avons fait des prestations honorables. Les automatismes créés en début de saison ont été perdus et il a fallu s’adapter. C’était embêtant sur le court terme mais nous avons étoffé nos solutions pour la suite de la saison. Nous avons maintenant plus d’expérience et nous avons plus d’armes pour gérer toutes les situations. Nous avons pu le constater face à Brive, notamment lors de la sortie de Daniel Ramsay, où nous avons assuré des conquêtes propres à ce moment-là du match.» Le retour de Steven Cummins devrait permettre de sécuriser définitivement un secteur de jeu qui a permis aux Palois de bien lancer le jeu le week-end dernier. «C’est forcément une bonne nouvelle, pas seulement pour la touche, mais pour notre rugby en général. C’est un vrai deuxième ligne qui fait des bonnes prestations depuis le début de la saison »

Nicolas AUGOT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?