En recevant Pau, Lyon doit garder du mordant

  • Avec trois défaites face à Pau depuis la saison dernière, les Lyonnais de Xavier Mignot veulent solder les comptes et prendre leur revanche. Une deuxième victoire consécutive à domicile validera leur progression.
    Avec trois défaites face à Pau depuis la saison dernière, les Lyonnais de Xavier Mignot veulent solder les comptes et prendre leur revanche. Une deuxième victoire consécutive à domicile validera leur progression. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le LOU doit valider sa victoire contre le Racing et prendre conscience de ses capacités au départ de la ligne droite.

Ce Lyon - Pau, match de milieu de classement entre une équipe qui veut retrouver les phases finales et une autre qui veut y goûter ressemble à un match de plus et ne devrait pas soulever les foules, hors les supporters des deux équipes. Pourtant, cette rencontre présente plus d’intérêts qu’il ne semble aux premiers abords.

À Lyon, ce sera l’occasion de recroiser Antoine Nicoud, qui a laissé de bons souvenirs à beaucoup de Lyonnais, que ce soit lors de son passage à la mêlée, ponctuée d’une première montée en Top 14 (2011) ou, quelques années plus tard, comme entraîneur des espoirs. Mais ce sera surtout l’occasion de solder les comptes, de prendre une revanche sur soi-même et de profiter de cette deuxième réception en sept jours pour se mettre dans de bonnes dispositions.

Solder les comptes ? Les Lyonnais restent sur trois défaites de suite contre les Palois. Les deux revers la saison dernière avaient coûté cher au moment du décompte final, d’autant que le scénario des deux matchs avait laissé beaucoup de regrets. Au match aller, Lyon menait largement, bonus offensif en poche à un quart d’heure de la fin avant de concéder le match nul (29-29). Au match retour, un Lou en plein doute s’était pris les pieds dans le tapis (17-18), la faute à trois occasions d’essais franches dont on se demande encore comment aucune n’était allée à dame…

Valider la progression

Ce deuxième match en sept jours donc contre une équipe qui n’a pas réussi au Lou ces derniers temps, après la débauche d’énergie physique et émotionnelle de la victoire contre le Racing doit valider la progression du Lou, sur le plan rugbystique bien sûr, mais aussi, et surtout, sur le plan mental.

Le principal axe de progression du Lou passe par la constance dans la performance et sa capacité à croire en ses capacités justement. «Notre rugby est en place, juge Pierre Mignoni. Nous pouvons encore nous améliorer. Mais nous devons prendre conscience que nous devons en faire plus. Nous sommes capables de faire des choses exceptionnelles.»

Il l’a prouvé à domicile en estoquant un Toulouse invaincu au mois d’octobre avant de résister à une équipe du Racing pas forcément à sa place au classement. Mais ce n’est pas tout d’escalader des cols hors catégories si c’est pour trébucher sur un col de première catégorie. «J’ai l’impression que cette équipe ne se rend pas compte de ce qu’elle est capable de faire, rappelle Pierre Mignoni. Les joueurs sont capables de faire des choses très bien. Mais, comme des petits garçons, il faut être derrière eux. Il faut vraiment qu’ils y croient ! Nous avons entamé la dernière ligne droite. Il ne faudra plus commettre d’erreurs, à domicile comme à l’extérieur. Nous devons devenir plus tueurs, nous devons être des loups, pas des louveteaux.»

Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?