Top 14 - Encore battu, Brive plonge dans la course au maintien

  • Les Brivistes de Setareki Bituniyata (ballon en main), Vasil Lobzhanidze (à gauche) et Retief Marais (à droite) sont dans une mauvaise posture. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Les Brivistes de Setareki Bituniyata (ballon en main), Vasil Lobzhanidze (à gauche) et Retief Marais (à droite) sont dans une mauvaise posture. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le , mis à jour

Avec huit défaites sur ses neuf derniers matchs, le CA Brive tombe à la treizième place, synonyme de course au maintien.

Les Brivistes se l’étaient pourtant juré. La semaine précédant la venue du leader girondin, l’arrière Thomas Laranjeira, de retour de blessure, avait tiré la sonnette d’alarme : pas question de tomber en bas du classement. Il l’avait dit dans ces colonnes : "Nous voulons absolument éviter d’être treizièmes ou quatorzièmes dans ce championnat car on sait que, mentalement, les choses sont différentes : on a beaucoup plus de pression, même si l’on sait qu’il reste beaucoup de matchs, notamment à domicile. On sait très bien que si Biarritz ou Perpignan nous passent devant, mentalement, cela peut être délicat à gérer."

 

Chauvac : « Ne pas passer au travers contre Biarritz »

Leur première mi-temps a finalement bien illustré leur mobilisation puisqu’ils menaient 14 à 3 à la pause. Mais face au vent, face à la maestria de Maxime Lucu et après l’entrée en jeu de la première ligne bordelaise réserviste, les Brivistes sont finalement tombés. Une fois encore. C’est la huitième défaite du CAB sur ses neuf derniers matchs. En clair, Brive dévisse et tombe à la treizième place du Top 14, avec deux petits points d’avance sur les Biarrots, qui ont eux aussi perdu à domicile contre Perpignan.

Bien sûr, il faut relativiser ce constat. Nous n’en sommes qu’à la 15e journée de Top 14, soit à peine plus que sa moitié. Le chemin est encore long. Ajoutons aussi que les équipes concernées se tiennent dans un mouchoir de poche et que toutes ne comptent pas le même nombre de matchs du fait des reports. Brive, par exemple, en compte un de retard (la réception de Clermont), quand le BO et l’Usap n’en ont pas.

Le vent peut donc rapidement tourner. Mais on sait à quel point il est usant mentalement de se voir devancé au classement. C’est précisément ce que disait Thomas Laranjeira en préambule. Voilà pourquoi tous les regards brivistes sont déjà braqués vers le prochain match de Top 14 : la réception de Biarritz, prévue après les deux week-ends de Coupe d’Europe. Un rendez-vous capital pour lequel les Corréziens devraient enregistrer de nombreux retours (lire aussi en page 8). "On va profiter de ces deux semaines européennes pour préparer la réception de Biarritz qui doit nous permettre se sortir de la zone rouge", déclarait le manager Jeremy Davidson après la rencontre. "Il ne va pas falloir passer au travers contre Biarritz, prévenait le pilier gauche Simon-Pierre Chauvac. à nous de préparer ce match correctement. Nous savons sur quoi nous avons failli là-bas, lors du match aller."

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?