Du travail bien fait pour le Lou et Sopoaga

  • Pour sa première titularisation à domicile, Lima Sopoaga a réalisé une bonne performance. Photo IconSport
    Pour sa première titularisation à domicile, Lima Sopoaga a réalisé une bonne performance. Photo IconSport Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Après avoir rendu coup pour coup au Racing, le Lou a cette fois étouffé Pau pour son deuxième match de suite à domicile, avec Lima Sopoaga qui monte en puissance.

Ce lundi matin, Lyon peut basculer sereinement sur la parenthèse européenne. Hors la blessure du troisième ligne, Beka Saginadze, un de ses hommes forts de l’automne, opéré d’une fracture à un doigt la semaine dernière, quasiment tous les voyants sont au vert du côté lyonnais. Samedi soir, il a étouffé un de ses poursuivants pour une place qualificative malgré l’absence du Géorgien et de Dylan Cretin en troisième ligne, de Baptiste Couilloud, et avec Léo Berdeu sur le banc.

La politique de rotation systématique instaurée depuis le début de saison semble commencer à porter ses fruits. Si elle a peut-être coûté des points en début de saison, le temps de monter en puissance et de trouver une cohésion, elle a économisé les corps et permis de construire une meilleure dynamique.

Les changements opérés après la victoire contre le Racing n’ont pas altéré le jeu collectif lyonnais. Pour sa deuxième titularisation en troisième ligne de la saison, après la réception de Gloucester début décembre, Félix Lambey s’est montré plutôt à l’aise. Colby Fainga’a n’a pas fait oublier le phénomène géorgien mais a réalisé une bonne performance.

Première titulatisation à Gerland pour l’ouvreur All Black

Surtout, l’ouvreur, Lima Sopoaga n’a pas manqué ses débuts en Top 14 à Gerland pour sa première titularisation à domicile. « Lima commence à être mieux, se réjouissait Pierre Mignoni. Des gens sont en manque de patience… Il faut prendre des cachets, ça va aller mieux ! (sourire) C’est un très bon joueur. Il a ma confiance et il a notre confiance. Il a mis des fois des passes à vide mais ce n’est pas sa faute. Il manquait des joueurs. »

Il pensait peut-être à cette passe pour Josh Tuisova (27e). Si le joueur peut encore progresser physiquement, comme sur cette attaque de la ligne en début de deuxième période, où il sembla manquer encore un peu de vivacité, il a montré de bien meilleures dispositions. Tout près de marquer (19e), après un nouveau numéro de Josh Tuisova sur son aile, il a joliment lancé Davit Niniashvili pour l’essai du bonus. À une touche pas trouvée près, il a assuré au pied, transformant les quatre essais de ses coéquipiers, avant de manquer une pénalité lointaine (55e). « C’est bien qu’il ait pu faire plus de soixante minutes, enchaînait son coach. Il va enchaîner avec la Coupe d’Europe pour trouver de la confiance. Physiquement, ça va mieux aussi. Il est arrivé avec quelques pépins. Je ne suis pas inquiet. Quand j’aurai Léo et Lima les deux à cent pour cent, ils se relaieront à la soixantième, ils font se challenger, c’est bon pour nous. » « Il lui fallait peut-être du temps pour s’adapter à notre pays, à notre championnat, rappelait de son côté Jonathan Pélissié, son camarade à la charnière. Il a su montrer à tout le monde que le vrai Lima Sopoaga est avec nous. » 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?