Transferts - Eben Etzebeth et Facundo Isa, des cas qui font parler à Toulon

  • Les propos du président Bernard Lemaître au sujet de ces deux vedettes posent question.
    Les propos du président Bernard Lemaître au sujet de ces deux vedettes posent question. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Les propos du président Bernard Lemaître au sujet de ces deux vedettes posent question.

« Des joueurs comme Eben Etzebeth et Facundo Isa sont un clair handicap pour le club. » Les propos de Bernard Lemaître, tenus dans Var Matin, ont provoqué des vagues jusque dans l’hémisphère Sud. Le cœur du débat : le conflit entre les sélections et les clubs. Jake White, le directeur du rugby des Bulls, a réagi dans la foulée : « C’est le bon moment, avant le prochain cycle de contrat, pour que la Fédération sud-africaine tire un trait sur la sélection des joueurs sous contrat avec des clubs étrangers », a-t-il déclaré à SA Rugbymag. L’ancien gourou des Boks manie au passage l’ironie sur le sujet : « Le modèle actuel fonctionne et certains diraient même qu’il est sacrément intelligent : les clubs étrangers payent les salaires des meilleurs joueurs nationaux pour qu’ils jouent pour l’Afrique du Sud. […] Comme nous l’avons vu avec les commentaires du président d’Eben Etzebeth, les propriétaires s’en rendent compte. »

Bristol veut Nakarawa

En attendant une éventuelle réforme, la question du devenir d’Eben Etzebeth (30 ans, 95 sélections) et de Facundo Isa (28 ans, 35 sélections) sur la rade se pose, inévitablement. Le nom du Bok a récemment circulé dans d’autres écuries de l’élite, dont au Racing 92. Mais son engagement actuel - jusqu’en 2024 - rend une mutation très improbable. La somme de 1,2 million d’euros est en effet évoqué pour un éventuel rachat. Concernant l’Argentin, l’équation est autrement plus simple : Facundo Isa arrivera au terme de son contrat au 30 juin. Sa prolongation paraît plus qu’incertaine au regard des propos présidentiels. « Un joueur comme Facundo Isa est très souvent blessé. Il y a donc le pour et le contre. Ce sont des joueurs décisifs, et c’est pour cela qu’on les recrute, qu’on les paye cher. Et en même temps, quand on doit trancher entre ces joueurs et un autre qui a peut-être moins de potentiel mais qui est là tout le temps, le choix se fait pour le second. »

Pendant ce temps, l’actualité varoise est animée par les deuxième ligne. Le Samoan Brian Alainu’uese (27 ans), arrivé en 2018, a signé un nouvel engagement de trois ans. Comme évoqué, Leone Nakarawa (33 ans, 65 sélections) a, lui, des touches outre-Manche. The Rugby Paper évoque un intérêt de Bristol pour le Fidjien.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?