Premiership - Et Bath vit (enfin) la lumière...

  • Bath et Stuart Hooper ont enfin gagné. Photo Icon Sport Bath et Stuart Hooper ont enfin gagné. Photo Icon Sport
    Bath et Stuart Hooper ont enfin gagné. Photo Icon Sport
Publié le

Après un début de saison cauchemardesque marqué par une incroyable série de onze défaites, Bath a enfin décroché sa première victoire. Le leader, Leicester, jusqu’alors invaincu, a lui connu sa première défaite.

Bath ne vivra pas une saison en enfer comme Agen l’a fait la saison dernière en Top 14. On craignait pourtant que les hommes du manager Stuart Hooper vivent pareil calvaire. Pourquoi ? Parce qu’après onze journées de Premiership, ils n’avaient toujours pas décroché la moindre victoire. Idem en Champions Cup puisqu’ils étaient allés défier le Leinster sur ses terres, pour un résultat similaire. Logiquement derniers au classement, leur place de lanterne rouge n’était pas si grave puisque l’on sait que le championnat anglais ne connaîtra pas de relégation cette année. Il n’en reste pas moins que l’image du prestigieux club était sacrément ternie par ce long supplice, d’autant que cette formation possède un très bel effectif avec des stars comme Faletau, Underhill, Rokoduguni ou Joseph.

Mais ce week-end, les joueurs de Bath ont enfin levé les bras au coup de sifflet final. Ils ont décroché leur première victoire de la saison contre Worcester, sur le score étriqué de 22 à 19. Mais qu’importe. Probablement éreinté par des semaines à travailler dans la défaite, le manager Stuart Hooper préférait savourer le moment : "Nous n’avons pas ressenti ce sentiment de victoire depuis si longtemps, nous éprouvons un vrai soulagement. Nous n’avons pas bien joué et n’avons pas été bons mais parfois, quand on subit une telle série de défaites, il faut savoir prendre que ce qui fait du bien. On trouvera forcément des secteurs de jeu dans lesquels il y aura matière à amélioration mais franchement, ce sentiment de victoire va transformer l’humeur des joueurs." Bath reste donc dernier, avec huit petits points. Mais Hooper pense à la suite : "Maintenant que nous avons décroché notre première victoire, nous allons construire dessus. Nous devons soigner nos blessés pour les récupérer au plus vite et nous appuyer sur cetet victoire et l’état d’esprit dont les joueurs ont fait preuve pour la décrocher."

Fin de série pour Leicester

L’autre événement de la journée est la (courte) défaite du leader, Leicester, sur la pelouse des Wasps. Les hommes du manager et ancien deuxième ligne de l’Angleterre, Steve Borthwick, restaient sur une série de seize victoires consécutives (championnat, Coupe d’Angleterre et Champions Cup). Les Tigres menaient pourtant au score, après un essai de leur talonneur argentin Julian Montoya et deux pénalités de George Ford. Mais les Wasps accélérèrent en deuxième mi-temps. Sous pression, Leicester a commis de fautes que l’inoxydable buteur Jimmy Gopperth s’est empressé de transformer en points. à l’issue de la rencontre, le manager Lee Blackett reconnaissait que cette victoire était à part : "Ce n’était pas parfait, loin de là. Mais cette victoire m’a ému. J’ai eu du mal à parler, à cause de l’émotion. Le match était dur, disputé, serré, mais j’ai trouvé que nos jeunes demis ont admirablement bien mené le jeu. J’ai été aussi très ému en voyant comment notre jeune pilier Zac Nearchou a tenu la baraque dans les derniers instants. Quand les jeunes vous sortent des matchs comme ça, c’est fabuleux."

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?