Tedder, deux éclairs pour une victoire de l'Usap

  • Tristan Tedder a été décisif à Biarritz, en étant impliqué sur les deux essais catalans.
    Tristan Tedder a été décisif à Biarritz, en étant impliqué sur les deux essais catalans. Photo PhotoBernard - Photo PhotoBernard
Publié le , mis à jour

En six minutes, le demi d’ouverture de l’USAP a fait basculer la rencontre et a redonné l’avantage à son équipe, qui s’est ensuite imposée sur la pelouse d’Aguilera.

Tristan Tedder est un numéro dix qui aime attaquer la ligne et qui n’a jamais caché son goût pour le côté offensif du poste. S’il n’est pas un mauvais défenseur malgré un physique loin d’être imposant (1,80 m, 80 kg), c’est lorsqu’il prend des initiatives dans la conduite du jeu qu’il est le plus dangereux. Samedi, dans la rencontre importante pour le maintien qui opposait son équipe au BO, le Sud-Africain a clairement fait basculer la rencontre grâce à deux coups de génie.

On jouait la 52e minute, et alors que l’Usap était sur un gros temps fort, le numéro dix demandait le ballon à ses avants, levait la tête et, d’une merveille de passe au pied, servait son ailier Alivereti Duguivalu, pour redonner l’avantage au score à son équipe (13-15). Un instant plus tard, et alors que le BO était à l’offensive dans le camp catalan avec un surnombre en bout de ligne, l’ancien joueur du Stade toulousain jaillissait et interceptait une passe de Francis Saili pour planter un coup de poignard au club basque (13-22, 57e), une minute à peine après une percée plein axe au niveau de la ligne médiane. "Tristan, c’est un ouvreur très, très rapide. Il pue le rugby, il sent les coups et il l’a montré encore ce soir, saluait son capitaine Mathieu Acebes après la rencontre. Sur sa percée à la 56e, il peut aller chercher intérieur Sadek Deghmache, même s’il trouve finalement Lucas Velarte. Depuis le début de l’année, il nous fait beaucoup de bien et nous en sommes tous très contents."

Chouly : "Il est complémentaire de Melvyn Jaminet"

Arrivé cet été à Aimé-Giral, après avoir fait faux bond à l’Aviron suite à la relégation du club basque en Pro D2, le joueur de 25 ans est l’ouvreur le plus utilisé par le staff sang et or cette saison. Titularisé à douze reprises (dix fois à l’ouverture, deux fois à l’arrière), il ne laisse que les miettes à son concurrent, l’Argentin Patricio Fernandez (cinq feuilles, deux titularisations). "Tristan progresse de match en match et c’est intéressant pour nous, expliquait Damien Chouly en conférence de presse. Il s’est vite bien intégré au groupe et a su le montrer sur le terrain. C’est un joueur avec beaucoup de qualités physiques, il est très rapide et possède un bon jeu au pied. Ainsi, il est complémentaire de Melvyn Jaminet. Il trouve ses marques petit à petit et ça nous fait du bien. Il avait déjà débloqué une situation contre le BO au match aller en perçant et en marquant. Ce soir, il l’a également fait. C’est important de pouvoir compter sur des joueurs comme ça."

Bien entendu, Tristan Tedder n’a pas été le seul artisan de la victoire catalane au Pays basque. Il serait injuste de ne pas évoquer les performances majuscules du talonneur Lucas Velarte dans le jeu au sol (lire par ailleurs), du numéro huit Genesis Mamea Lemalu, ou des piliers Sacha Lotrian et Siua Halanukonuka, très bons en mêlée fermée.

Mais au sortir de ce match, on peut penser que sans Tedder, Perpignan n’aurait peut-être pas réussi à renverser la tendance d’un match dans lequel le club catalan était bien mal embarqué, car mené au score et globalement dominé. Jusqu’à ces deux éclairs de génie.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Pablo Ordas
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?