Les résumés de la 14e journée de Nationale

  • Photo d'illustration
    Photo d'illustration Icon Sport - Matthieu Mirville
Publié le , mis à jour

Retrouvez les comptes-rendus de la 14e journée de Nationale, qui s'est disputée ce week-end.

Suresnes - Cognac-Saint-Jean-d'Angély

À Suresnes - Dimanche 15 heures – Suresnes bat Cognac-Saint-Jean-d’Angély 23-19 (10-14). Arbitre : M. Santamaria. 774 spectateurs.

Suresnes : 3E collectif (39e), Jauzion (42e), Bernini (54e) ; 1T Robert (39e) ; 2P Robert (19e), Gueho (80e+2). Carton jaune : Rabord (61e).
Cognac : 2E Villanove (5e), Praud (74e) ; 2P Villanove (22e, 29e) ; 1DG Villanove (17e). Cartons jaunes : Lavetanakoroi (16e), Sordia (61e).

Suresnes 15. Corno ; 14. Fuster, 13. Proult, 12. Jauzion, 11. Muric ; 10. Robert (21. Gueho 75e), 9. Dauvergne (20. Barbarit 68e) ; 7. Rabord (19e. Gallo 73e), 8. Claassen, 6. Berenguel ; 5. Djebbari (18. Winter 65e), 4. Van Leeuwen ; 3. Koberidze (23. Bernini 41e) (17.Tsilkauri 64e), 2. Bajart (cap) (16. Bordes 66e), 1. Zipf. Non entré en jeu : 22. Cazedepats.
Cognac 15. Dospital ; 14. Lotawa, 13. Duhourquet, 12. Mioche, 11. Avinens (21. André 25e) ; 10. Villanove (21. Lalarme 69e), 9.Berger (20. Billou 69e) ; 7. Sordia, 8. Toevalu (19. Thomas 64e), 6. Gulizzi ; 5. Lynch (18. Praud 72e), 4. Lavetanakoroi ; 3. Hygonnet (23. Sharashidze 56e), 2. Gau, 1. Tougne (17. Vatubua 56e).

Les meilleurs À Suresnes, Bajart, Djebbari, Claassen, Rabord, Jauzion ; à Cognac, Sordia, Lavetanakoroi, Lotawa, Villanove.

Exercice de funambules sur le Valérien où les locaux « partis joyeux pour une course pas si lointaine… » avec leur jeu aéré, trop récréatif et son cortège d’aléas, ont failli passer à la trappe face à des cognacais pugnaces qui ont su relever le défi offensif qui leur était imposé ! Un Cognac sans modération (aux cas très contacts) qui avec de la réussite a contré, intercepté, déployé une énergie, bouclant l’entame en tête.
Piqués au vif, les Suresnois avec un talent de parti pris exigeant et le volume nécessaire pointeront deux essais construits, se propulseront et, avec un écrin de mansuétude éclairée sur une ultime poussée assèneront pour mieux rafler la mise. Guy CORNO

Soyaux-Angoulême - Tarbes

À Angoulême-Vendredi 20 heures-Soyaux-Angoulême bat Tarbes 40-7 (28-7). Arbitre : M. Jobert. 2 000 spectateurs.


Soyaux-Angoulême : 5E Gibouin (27e), Bidart (35e), Lestremau (40e+3, 55e), Mau (71e); 3T Ugalde (27, 40e+3), Fontaine (71e); 3P Ugalde (9e, 19e, 21e). Cartons jaunes : M. Laforgue (39e), Ugalde (47e).
Tarbes : 1E Mondon (39e); 1T Berbizier (39e). Carton jaune : Pees (32e).

Soyaux-Angoulême 15. Lafitte, 14. M. Laforgue, 13. Mau, 12.I.Ayarza (22. Talebula 63e), 11. Lestremau; 10. Ugalde (21.Fontaine 58e), 9. Rubio (20.G. Laforgue 52e); 7. Burgaud, 8. Copeland, 6.Gibouin (cap.) (19.Naud 40e) ; 5. Roux, 4. Sutiashvili (18.Bellot 63e); 3.Kumbirai (23. Diakité 63e), 2. Bidart (16.Arruabarrena 63e), 1. Odishvili (17.R.Ayarza 57e).
Tarbes 15. Dumestre, 14. Croquet, 13. Stanaway, 12. Pees (21.Cantant 60e), 11. Paulet (22. Oltmann 26e); 10. Berbizier, 9. Dulucq (20.Lushero mt-52e, 67e); 7. Méron, 8. Manu (cap.) (19. Ricart 57e), 6. Real; 5. Saint-Guilhem (18. Sajous mt), 4. Mahinga; 3. Duny (23. Aulika 57e), 2.Mondon (16. Lamothe 52e), 1. Erasmus (17. Palisse 57e).
Les meilleurs À Soyaux-Angoulême, Lestremau, Roux, I. Ayarza, Rubio, Copeland; à Tarbes, Berbizier.

Dès l’entame, Soyaux-Angoulême prend l’ascendant. Ugalde au pied permet aux charentais de rapidement faire un premier break, en toute maîtrise (9-0, 21e). Après l’application clinique, le SA XV se libère totalement au fil des minutes et Gibouin vient récompenser le gros travail des avants du SA XV par un premier essai, puis c’est autour de Bidart, à la sortie d’une touche de filer à l’en-but (21-0, 35e). Largement mené, Tarbes reprend un brin d’espoir en fin de premier acte en filant à l’essai grâce à Mondon (39e),Berbizier transforme (21-7, 40e). Pas le temps de savourer par les visiteurs puisque Lestremau est à la conclusion d’un ballon gratté des angoumoisins. À la pause la messe semble déjà dîte (28-7). Au retour des vestiaires, Soyaux-Angoulême accélére encore et c’est Lestremau qui signe un doublé (33-7, 55e) et offre déjà le point de bonus offensif aux angoumoisins. Une victoire bonifiée jamais réellement en danger pour des charentais dominateurs qui s’enlèvent quelques instants plus tard l’éventualité d’une fin de match sous pression en franchissant la ligne pour la cinquième fois de la soirée grâce à Mau (40-7, 61e). En fin de rencontre, Soyaux-Angoulême s’offre le luxe de gérer son avance et signe un septième succès consécutif. Dorian BERCHENY

Bourgoin-Jallieu - Aubenas-Vals

À Bourgoin - Dimanche 15 heures - Bourgoin bat Aubenas 22-9 (16-6). Arbitre : M. Beuriot (Aura). 1 500 spectateurs.

Bourgoin : 1E de pénalité (4e) ; 5P Cachet (22e, 30e, 34e, 42e, 60e). Carton jaune : Assi (76e).
Aubenas : 3P Renou (19e, 27e, 47e). Carton jaune : Clément (4e).

Bourgoin 15. Cachet (21. Sola 64e) ; 14. Nicolas, 13. Bosch, 12.Colliat, 11. Lefort (20. Pontarollo 74e) ; 10. Lavaux, 9. Sidobre ; 7. Chaudouard (19. Broeders 76e ; 3. de Klerk 80e+2), 8. Lee, 6. Rivoire (22. Leonte 49e) ; 5. Cotte (cap) ; 4. Luafutu (18. Jack 49e) ; 3. de Klerk (23. Assi 60e), 2.Khribache (16. Tripier 60e), 1. Devisme (17. Gaborit 60e)
Aubenas-Vals 15. Andreu (cap.) (21. Barnier 51e) ; 14. Fournier, 13. Verot, 12. Ramette, 11. Clément ; 10. Renou (22. Chastaing), 9. Lacroix (20. Benoist 58e) ; 7. Mondoulet, 8. Naikadawa (18. Pontet 67e), 6. Guetat ; 5. Gendre (19. Jarmouni 32e), 4. Fulachier ; 3. de Sousa (23. Balas Burel 40e), 2. Sauzaret (16. Cochet 60e), 1. Guarese (17. Besson 60e)
Les meilleurs À Bourgoin, Sidobre, Colliat, de Klerk, Khribache, Chaudouard ; à Aubenas, Jarmouni, Clément, Fulachier.

Bourgoin a maîtrisé son sujet hier après-midi contre Aubenas. Il a pris le meilleur départ, avec un essai de pénalité accordé d’entrée après une faute en l’air de l’ailier ardéchois, Alexis Clément, sur son homologue Quentin Lefort, à la réception d’une chandelle de l’ouvreur, Florian Lavaux. Ensuite, dominateur en mêlée (3 pénalités récoltées dans les soixante premières minutes), le CSBJ a pu compter sur son arrière, Nicolas Cachet pour alimenter le score (5P/5).
En fin de match, Aubenas a eu les ballons pour revenir dans le match. Mais Pierre l’ouvreur, Pierre Chataing rata une pénalité bien placée (66e) avant qu’Alexis Clément soit repris par Florian Lavaux alors qu’il filait à l’essai (68e). Les espoirs de bonus défensif s’évanouirent avec un nouveau lancer perdu dans les vingt-deux mètres isérois (79e) Sébastien FIATTE

Albi - Dijon

À Albi - Samedi 18 heures - Albi bat Dijon 19-13 (10-13). Arbitre : M. Aiguebonne. 1 700 spectateurs.

Albi : 1E Calas (14e) ; 1T Vidal (14e) ; 4P Vidal (2e, 44e, 66e, 78e). Carton jaune : Calas (36e).
Dijon : 1E Amiot (37e) ; 1T Conduche (37e) ; 2P Conduche (4e, 19e).

Albi 15. Caminati ; 14. Marzocca, 13. Fabre (22. Russell 40e), 12.Sialafaï Léa’ana, 11. Pilet ; 10. Vidal, 9. Trussardi (21. Pouzoulic 78e) ; 7. Essid (20. Veyrac 54e), 8. Engelbrecht, 6. Calas (18. Foures 78e) ; 5. Gutierrez (19. Alibert 61e), 4. Backhouse ; 3. Tchapnga (23. Nevers 63e), 2. Venter (16. Castant 54e), 1. Escur (17. Dedieu 54e).
Dijon 15. Altier ; 14. Odiete, 13. Pic, 12. Conduche, 11. Caramel (22.Alonso 7e) ; 10. Liabot, 9. Dufau (21. Garnier 71e) ; 7. Amiot (20. Veyrac 54e), 8. Kafotamaki, 6. Grégoire (20. Majola 43e) ; 5. Quarrie, 4. Desbordes (18. Alarcon 49e, Desbordes 66e) ; 3. Brou (23. Jamet 49e), 2. Tarabot (16. Nicolas 78e), 1. Becasseau (3. Brou 66e, 17. Certain 78e).
Les meilleurs À Albi, Vidal, Caminati, Trussardi, Venter, Backhouse, Engelbrecht ; à Dijon, Brou, Quarrie, Kafotamaki.

Un match de reprise, une météo de janvier, un adversaire décomplexé. Tous les ingrédients de la rencontre piège étaient réunis au Stadium. Albi a failli les avaler en entier. Menés 13 à 10 à la pause, les albigeois rejoignaient les vestiaires sous d’injustes sifflets. Certes ils avaient subi la domination Bourguignonne durant vingt minutes mais rien ne prêtait au pessismisme. Le second acte prouvera le contraire. En se recentrant sur les fondamentaux, Albi s’est extirpé de la nasse Dijonnaise. Aériens en touche, ultra-dominateurs en mêlée, les Tarnais ont su gagner ce match de reprise face à un adversaire qui vaut plus que son classement. Les matches moches de l’hiver rapportent le même nombre de points que ceux du printemps et permettent souvent au public de savourer les douces soirées printanières des phases finales. À bon entendeur… Renaud SOREL

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?