Colomiers à la recherche de vitalité

  • Le demi de mêlée, Ugo Séguéla, pourrait être une des pièces maîtresses de la Colombe pour retrouver du mordant face à Rouen. Photo Stéphanie Biscaye
    Le demi de mêlée, Ugo Séguéla, pourrait être une des pièces maîtresses de la Colombe pour retrouver du mordant face à Rouen. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le , mis à jour

Colomiers Défait à Montauban, Colomiers reste optimiste. La capacité des Columérins à mettre beaucoup de rythme pourrait être la clé de leur retour au plus haut niveau.

Qu’importe la mauvaise série de résultats en cours à Colomiers, vainqueur une seule fois en cinq sorties. Les joueurs de la Colombe ont suivi leur semaine d’entraînement, comme souvent, avec le sourire, et sous un grand soleil. De quoi oublier la défaite à Sapiac contre un concurrent direct. "Ce n’est pas un signe de qualité mais il y a toujours eu de la bonne humeur à l’entraînement", reconnaît Julien Sarraute. "Les défaites amènent de la frustration mais on a la chance d’avoir un groupe qui vit de façon sereine", ajoute Ugo Séguéla. Et si le score peut paraître lourd, le revers à Montauban a confirmé que les Columérins retrouvaient du poil de la bête avec un engagement de plus en plus consistant.

Le punch de Séguéla

Alors que manque-t-il aux hommes du duo Sarraute-Berneau pour passer un cap et retrouver les résultats du début de saison ? Peut-être, justement, faut-il chercher dans le dynamisme columérin qui prenait tout le monde de vitesse lors du premier bloc (cinq victoires en cinq matchs). "Oui, c’est notre objectif, répond Julien Sarraute. Il faut retrouver de l’allant dans nos intentions de jeu. Déplacer le ballon, se déplacer soi-même et prendre des initiatives." Le demi de mêlée de 20 ans pourrait d’ailleurs être l’une des pièces majeures pour mettre de nouveau de l’explosivité dans les possessions de Colomiers. Celui-ci témoigne : "Je suis plus adepte d’un jeu de vitesse, de passes et de mouvements. Il faut parfois que l’on s’adapte aux conditions de match ou aux équipes adverses. Mais si l’opportunité se présente de jouer rapidement, il ne faut pas s’en empêcher !"

Et si le jeune formé à Cazères-Le Fousseret, au club depuis 2017, a tant d’importance dans le système de Colomiers, c’est que son profil correspond parfaitement à la philosophie de jeu que veut imprégner Julien Sarraute. Ce dernier précise : "Ce que j’attends des garçons, c’est la volonté et l’efficacité dans la mise en place de notre jeu, la multiplication des séquences et de la lucidité." Une voie qui pourrait leur permettre de contourner l’aspect physique des Rouennais. "Après les avoir analysés, la clé du match sera dans l’occupation-possession, comme dans beaucoup de rencontres. Il faudra les maintenir chez eux et une fois chez eux, exploiter au mieux les ballons." Ainsi, avec les retours prévus cette semaine et les semaines suivantes, pourra alors démarrer une autre phase du championnat pour Colomiers.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Quentin PUT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?