Rouen : ne pas y aller en victime

  • Erwan NICOLAS (Rouen).
    Erwan NICOLAS (Rouen). Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Les normands n’ont pas pris la mesure du match qui l’ont opposé à Bourg-en-Bresse, ils vont donc devoir passer vite à autre chose, le déplacement à Colomiers ne doit pas être une purge supplémentaire.

Car à l’aube de ce match, il est simple au vu de l’état de forme des deux équipes, de se dire que Rouen va avoir du mal à rivaliser. Au match aller, Rouen avait perdu, mais en prenant le point de bonus défensif et Julien Sarraute, le coach de Colomiers, avait loué la qualité de cette équipe. Mais depuis des mois sont passés et Rouen ne fait plus peur à personne.

Alors certes, Colomiers n’a gagné qu’un seul de ces cinq derniers matchs, mais Rouen a perdu les cinq de son côté. "Oui on a fait un mauvais match, mais malgré tout à quatre minutes de la fin, on était à 11 à 11 contre Bourg-en-Bresse. C’est cette maîtrise qui nous manque quand c’est dur, les conditions climatiques, le contenu du match, on a du mal à être patient quand les choses s’accumulent, et on fait toujours les mauvais choix. Ce dernier ballon il ne fallait pas le jouer, mais l’enterrer en terrain adverse en attendant la pénalité", confie Renaud Dullin, un des coachs rouennais. Surtout, on a pu voir que quand les leaders sont en difficulté, personne ne prend le relais sur le terrain. Jordan Michallet est passé au travers, Tino Mapapalangi n’a jamais su trouver la distance pour impacter, et Peter Lydon a souvent forcé le trait.

 

Aller chercher des points

"Les résultats viendront quand on apprendra à gérer les situations compliquées de jeu, à trouver de l’alternance, à s’adapter. On doit aussi pouvoir compter sur un collectif plus solide, car ce jeu ne peut pas se reposer sur deux ou trois joueurs à qui on donne la responsabilité, car si un jour ils sont moins bien, c’est au collectif de prendre le relais, d’envoyer le message et dire pas d’inquiétude on est là", avoue le technicien des trois quarts. Ce qu’on peut espérer, c’est que Rouen mette les ingrédients nécessaires à faire un match plein complet, et aller chercher des points partout. Rouen l’a déjà fait à Provence et face à Oyonnax, en attendant moins des leaders et trouver un collectif solide qui finit ses actions et marque les points quand l’équipe est dans l’avancée

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Gaël LECOEUR
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?