Le funeste record de Montpellier qui s'incline 89-7 face au Leinster

  • Le funeste record de Montpellier qui s'incline 89-7 face au Leinster
    Le funeste record de Montpellier qui s'incline 89-7 face au Leinster PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Balayés sur le score de 89 à 7, les Montpelliérains ont fait tomber un funeste record : celui de la plus large défaite enregistrée par un club français en Coupe d’Europe.

Cette journée du dimanche 16 janvier 2022 ne sera pas à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire du MHR, mais d’un granit noir. D’un jour de deuil, presque, tant la formation des Cistes a écrit, bien malgré elle, une des pires lignes de l’histoire de la Coupe d’Europe. En succombant aux innombrables vagues offensives du Leinster et en encaissant treize essais contre un seul marqué, les Montpelliérains ont concédé le plus large écart au score d’un club français en Champions Cup.

Ils effacent ainsi le précédent record qui a avait été établi par Bourgoin-Jallieu, lors de la saison 2004-2005. Le 4 décembre 2004, le CSBJ avait frôlé la barre des 100 points encaissés en subissant une défaite 92-17. C’était déjà à Dublin, face à ce même Leinster. Mais les hommes de Laurent Seigne avaient tout de même trouvé le moyen d’inscrire 17 points.

Le Leinster n’était peut-être pas aussi affamé que dimanche dernier, pas aussi frustré d’avoir encaissé une défaite sur tapis vert à une époque où le Covid n’existait pas. Peut-être moins performant aussi, puisque la formation irlandaise avait été éliminée en quart de finale par les Anglais de Leicester. L’équipe berjallienne alignée par Laurent Seigne était peut-être un tantinet plus expérimentée, aussi.

Le Leinster, bourreau des clubs français

Avec cette terrible claque, les Montpelliérains prennent donc la tête de ce "Hall of Shame" du rugby français en Champions Cup. C’est regrettable et les raisons de cette déroute sont certainement multiples, entre une compétition qui n’a plus vraiment de sens, un club héraultais frappé par le Covid et diminué par les blessures… Mais c’est ainsi. Montpellier rejoint ainsi le Stade toulousain et Bourgoin-Jallieu qui, à eux trois, réunissent les cinq plus terribles roustes des clubs français en Coupe d’Europe, dont trois ont été administrées par le Leinster (ajoutons le 53-7 contre le CSBJ le 10 décembre 2005).

Vous connaissez les deux premières. En troisième position vient le Stade toulousain. Le 26 octobre 1996, les Anglais des Wasps avaient terrassé (77-17) les Toulousains à la loyale, équipe type contre équipe type. Depuis, le Stade toulousain s’en est relevé. Montpellier en fera-t-il autant ?

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?