Montpellier explose face à la furia irlandaise

  • Les Montpelliérains de Josua Vici ont subi la loi du plus fort ! Face à Josh Van der Flier et au Leinster, les Héraultais ont été dépassés… Photo Icon Sport
    Les Montpelliérains de Josua Vici ont subi la loi du plus fort ! Face à Josh Van der Flier et au Leinster, les Héraultais ont été dépassés… Photo Icon Sport
Publié le

Débordés d’emblée dans tous les secteurs de jeu, les Montpelliérains ont littéralement coulé à Dublin, encaissant une correction historique.

On savait le Leinster frustré, en colère. Cela s’est vu. Dès les premiers instants de la rencontre, les Dublinois ont déchaîné les enfers, et lancé leurs attaques comme une bande de possédés. Après trois petites minutes et autant de mouvements de grande envergure, le troisième ligne centre de l’Irlande et des Lions britanniques Jack Conan plongeait dans l’en-but. Seulement quatre minutes plus tard, les Irlandais étaient à deux doigts de doubler la mise, mais un plaquage appuyé du capitaine Guilhem Guirado faisait perdre le contrôle du ballon au centre Frawley.

Un court répit, puisqu’une poignée de secondes plus tard, le demi de mêlée Gela Aprasidze tentait une relance de jeu hasardeuse. Sanction immédiate: Vici se faisait briser les reins par son adversaire direct avant de servir Gibson-Park qui plongeait dans l’en-but. à la 13e minute, Ross Byrne contrait un dégagement en urgence de son vis-à-vis Louis Foursans, et aplatissait devant des Montpelliérains déjà K.-O. debouts alors que l’on avait pas atteint le quart d’heure de jeu. Le bonus offensif fut décroché à la 23e minute, avec une belle séquence irlandaise mêlant du jeu dans le dos et des passes à hauteur, au terme de laquelle le deuxième ligne Ross Molony plongea dans l’en-but.

Et les cistes sombrèrent...

C’est là que le MHR sonna la révolte, notamment par le biais du centre Thomas Darmon qui perça côté droit, et des avants qui envoyèrent le puissant Masivesi Dakuwaqa derrière la ligne. Les Cistes évitaient le zéro pointé. Ils passaient tout près de marquer un deuxième essai en trois minutes si M. Barnes n’avait pas estimé que Guirado avait touché la ligne de touche avec son pied au sortir d’un maul, avant d’envoyer Tauleigne dans l’en-but irlandais. Mais Ala’alatoa et Larmour ajoutaient un cinquième et un sixième essai pour les locaux.

Au retour des vestiaires, les Héraultais revenaient avec de meilleures intentions. Mais là encore, l’embellie ne dura pas. Le Leinster repris son entreprise de démolition avec sept nouveaux essais dont deux doublés de Van der Flier (élu homme du match), Conan et Sheehan. Bref... Vous l’aurez compris, le navire héraultais a pris l’eau de toutes parts. Certes, il ne comptait pas ses meilleurs moussaillons à bord, et que ces derniers sont tombés sur une équipe du Leinster littéralement survoltée, qui a produit un rugby tranchant et précis digne des meilleures nations. Mais ce qui est sûr, c’est que cette défaite historique laissera une vilaine tâche dans la saison montpelliéraine. Reste à voir si cette dernière entamera aussi la belle dynamique que le club héraultais était parvenu à créer en Top 14...

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?