Montauban et la légende de la résistance

  • La défense de Montauban, ici Stephane Munoz, n’a pas rompu face au surpuissant Stade montois. Elle va tenter de reproduire sa prouesse face à Bourg-en-Bresse pour rester invaincue à Sapiac. Photo Stéphanie Biscaye
    La défense de Montauban, ici Stephane Munoz, n’a pas rompu face au surpuissant Stade montois. Elle va tenter de reproduire sa prouesse face à Bourg-en-Bresse pour rester invaincue à Sapiac. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

L’USM a l’habitude d’évoluer dans la cuvette de Sapiac. Un endroit symbolique que les Montalbanais défendent corps et âmes, comme ils l’ont toujours fait.

Montauban est une ville historique, qui a souvent été confrontée à la guerre, notamment lors du Moyen-Âge et de la Renaissance. De nombreuses fois attaquée, la cité montalbanaise a toujours su se défendre héroïquement, grâce notamment à ses infrastructures. En 1621, par exemple, lorsque la ville, alors protestante, avait été lapidée par près de 16 000 coups de canon tirés par les catholiques. Malgré les importants moyens engagés, les habitants avaient su résister et n’avaient jamais abandonné leur propriété. Il se trouve que quatre cents ans après ce siège historique, les valeurs montalbanaises n’ont pas changé.

Une cuvette indomptable

Et il n’y a qu’à regarder du côté de Sapiac pour le comprendre. L’Union sportive montalbanaise est aujourd’hui un exemple de défense de son territoire face à des ennemis oppressants. "Il faut coller à l’ADN du club, rappelait Florent Wieczorek à l’entame de la saison. Historiquement, Montauban a toujours eu des avants rudes et une équipe de guerriers. Et c’est d’ailleurs la commande des supporters !" Maintes fois cette saison, des équipes qui ont semblé mieux armées que les Vert et Noir se sont cassé les dents face au mur dressé par les soldats montalbanais. Souvenez-vous de la rencontre face à Mont-de-Marsan en octobre dernier. Dominés, les locaux semblaient à plusieurs reprises proches de craquer face aux multiples assauts. Mais même à court d’oxygène, jamais la défense montalbanaise n’a rompu, fait incroyable face à ce Stade montois surpuissant.

Il faut dire aussi que les hommes de David Gérard défendent un lieu emblématique à chaque fois qu’ils jouent à domicile. Cette fameuse cuvette de Sapiac, ancienne carrière où étaient fabriquées les briques qui servaient à défendre la ville. Un endroit si particulier, que seuls les Sapiacains savent dompter. Plusieurs fois complètement inondée par les différentes crues du Tarn au cours des décennies, la pelouse de Sapiac est souvent réputée hostile et rugueuse par les visiteurs. L’atmosphère y est particulière et le public surchauffé. De quoi permettre aux locaux d’en tirer profit. Et c’est d’ailleurs ce qui fait la force de l’USM cette saison.

Sommés de respecter les traditions et d’honorer le blason montalbanais, les Vert et Noir sont souvent transfigurés lorsqu’il s’agit de défendre leur Cuvette. "Nous avons cette capacité à défendre Sapiac coûte que coûte", témoignait David Gérard après le match face à Colomiers. "C’est ce qui ne se voit pas à l’extérieur malheureusement." Toujours invaincus à domicile avant cette 18e journée et la réception de Bourg-en-Bresse, les Sapiacains seraient bien inspirés de continuer sur cette voie-là pour poursuivre leur marche en avant au classement, surtout après la rencontre reportée à Béziers la semaine dernière. Mieux, il faudrait pour les coéquipiers de Frédéric Quercy se calque sur l’état d’esprit exemplaire et le jeu produit à domicile, pour enfin pouvoir assurer quelques conquêtes extérieures.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?