Clermont : Payne, plus qu’un drôle de hasard

  • Jared Payne, l’actuel coach de la défense de l’Ulster. Une recrue de choixpour Clermont au côté de Jono Gibbes. Ci-contre Judicael Cancoriet.Photos Icon Sport Jared Payne, l’actuel coach de la défense de l’Ulster. Une recrue de choixpour Clermont au côté de Jono Gibbes. Ci-contre Judicael Cancoriet.Photos Icon Sport
    Jared Payne, l’actuel coach de la défense de l’Ulster. Une recrue de choixpour Clermont au côté de Jono Gibbes. Ci-contre Judicael Cancoriet.Photos Icon Sport Sportsfile / Icon Sport - Sportsfile / Icon Sport
Publié le

Ironie de l’histoire, les Clermontois vont croiser ce samedi celui qui devrait devenir leur entraîneur de la défense à compter de cet été : Jared Payne. En attendant, ils devront se montrer bien plus efficaces qu’à l’aller dans ce secteur.

Un mois après un premier bras de fer remporté de haute lutte par l’Ulster, Clermont va retrouver les Nord-Irlandais sur leurs terres pour un 16e de finale avant l’heure. Entre ces deux confrontations, une information notable liant les deux formations est tombée : nos confrères de Independant.ie ont en effet annoncé, la semaine dernière, la probable arrivée de Jared Payne à Marcel-Michelin la saison prochaine. L’ancien international, capé à vingt reprises avec le XV du Trèfle, est parti pour retrouver celui qui l’a entraîné pendant sa dernière année de joueur, en 2017-2018, du côté de Ravenhill : Jono Gibbes.

Si sa destination n’a pas été confirmée, le départ de l’entraîneur de la défense de l’Ulster, engagé jusqu’en juin 2022, a, lui, été officialisé. Pour le plus grand regret des Nord-Irlandais : "Jared a contribué à façonner ce que nous sommes en tant que club au cours de la dernière décennie et ce que nous voulons accomplir, a déclaré l’entraîneur en chef, Dan McFarland, dans un communiqué. Son influence continuera de se faire sentir dans les années à venir. Le désir de Jared d’apprendre et de s’améliorer en tant qu’entraîneur a été impressionnant. C’est cet état d’esprit, en particulier, qui a fait de lui un élément central de notre culture." Né en Nouvelle-Zélande, Jared Payne a laissé le souvenir d’un centre rugueux et fiable. Cette réputation lui colle encore à la peau depuis son passage sur les bancs de touche, à l’été 2018. En quatre ans, il a contribué à la montée en puissance des Nord-Irlandais, (re) devenus de sérieux prétendants aux sacres. Le rendement des Ulstermen, troisièmes de Pro 16 et demi-finalistes de Challenge Cup la saison passée, plaide en sa faveur. Avec 17 points encaissés par rencontre depuis cet été, ils figurent ainsi parmi les trois défenses les plus performantes du United Rugby Championship.

Les leçons de l’aller

À titre de comparaison, l’ASM concède vingt-deux unités par match. Lors de la manche aller, les stratèges de Belfast avaient d’ailleurs joué un mauvais tour à leur ancien mentor, en dévoilant une autre facette de leur rugby : un jeu offensif rapide et précis. Avec vingt-sept défenseurs battus, l’intenable Michael Lowry et ses partenaires n’avaient eu de cesse de créer du danger et de mettre en évidence des carences dans l’organisation défensive auvergnate : "Il faut que l’on soit plus connecté, avait analysé Jono Gibbes après le coup de sifflet final. Si tu as une hésitation sur un demi-mètre, à ce niveau, ça peut permettre à l’adversaire de gagner un duel ou de prendre l’espace. […] Il y a une différence entre être un bon plaqueur et être un bon défenseur."

Six semaines après, Benson Stanley, actuellement responsable du secteur, dont l’avenir pose désormais question, et les têtes pensantes auvergnates auront-ils apporté les réglages nécessaires ? Face à Sale (19-24), dimanche dernier, ils ont montré de la résilience et de la cohérence en la matière. La capacité de Judicaël Cancoriet et de ses partenaires à résister aux assauts des Ulstermen, véritable machine à tenir le ballon, sera une des clés de ce qui s’apparenterait à un exploit. Vaincus de quatre points à la maison dimanche dernier (20-24), les Saints de Northampton l’avaient effleuré, en décembre (27-22). Aux Clermontois de jouer leur chance et de tenter de surprendre leur probable futur entraîneur de la défense.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent BISSONNET
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?