Tournoi des 6 Nations 2022 : les joueurs non vaccinés sous pression

  • Tournoi des 6 Nations 2022 : les joueurs non vaccinés sous pression Tournoi des 6 Nations 2022 : les joueurs non vaccinés sous pression
    Tournoi des 6 Nations 2022 : les joueurs non vaccinés sous pression PA Images / Icon Sport
Publié le

Alors que le tournoi des 6 Nations approche, le gouvernement français a rappelé que tous les joueurs venant jouer en france devront présenter un passe vaccinal.

L’entrée en vigueur du pass vaccinal va avoir des répercussions sur le monde sportif. Il était déjà acquis que les joueurs évoluant en France devraient présenter un pass vaccinal pour pouvoir continuer à s’entraîner et donc à jouer avec leurs clubs respectif. Ainsi, le Stade français a annoncé qu’une issue favorable avait été trouvé avec le centre Waisea Nayacalevu, comme l’a déclaré Thomas Lombard à l’AFP : « Waisea a contracté le virus il y a quelques semaines donc, aujourd’hui, il est auto-immune. Mais, quand il va sortir de son immunité, il se fera vacciner. On en a parlé avec lui. »

Lundi dernier, au lendemain du vote favorable de l’Assemblée nationale pour l’entrée en vigueur du pass vaccinal, le gouvernement français a précisé que ce dernier s’appliquerait aussi aux étrangers et donc à tous les sportifs, y compris professionnels, qui viendront disputer une compétition en France. Ils devront être vaccinés pour entrer dans une enceinte sportive. Cela inclut donc le Tournoi des 6 Nations, qui débute le 5 février. Chaque équipe venant au Stade de France (l’Italie le 6 février, l’Irlande le 12 février, l’Angleterre le 19 mars) devra donc composer une équipe avec cette nouvelle donnée. Dès cette annonce, les médias anglais se sont donc inquiétés pour le trois-quarts centre du XV de la Rose, Henry Slade (28 ans, 40 sélections). En effet, le joueur d’Exeter a toujours affirmé son refus de se faire vacciner, alors qu’il fait partie des personnes vulnérables en raison d’un diabète de type I. Eddie Jones devrait donc être privé d’un de ses joueurs cadres pour le crunch.

Bien avant ce rendez-vous tant attendu, les mesures prises par les différents gouvernements européens pénalisent dès ce week-end l’ASM Clermont Auvergne. En effet, l’arrière japonais Kotaro Matsushima et le trois-quarts centre néo-zélandais George Moala ne peuvent pas se rendre se rendre à Belfast pour disputer le dernier match de la phase de poule de Coupe d’Europe, car aucun de ces deux joueurs n’a été vacciné. Et même si Matsushima bénéficie de trois mois de sursis après avoir contracté le Covid-19 dans la période de Noël, les règles en vigueur en Irlande du Nord ne lui permettent pas d’effectuer ce déplacement bien qu’il puisse continuer de jouer en Top 14. George Moala pourrait de son côté être privé des matchs de championnat dès les prochaines semaines.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?