Vannes, à la pêche au gros

  • Rudy PAIGE (Vannes).
    Rudy PAIGE (Vannes). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Béziers, Nevers, Grenoble. Les trois dernières victimes du renouveau (?) du RCV. Une victoire à Agen permettrait de faire s’envoler ce point d’interrogation…

La victoire à Grenoble ne pouvait pas mieux tomber pour relancer le RCV dans ce qu’il espère être la course à la qualification. Si cette équipe parvenait alors à s’imposer à Agen, son crédit n’en serait que plus grand et renforcé. D’aucuns, du reste, ont vu dans cette victoire sur les Isérois les signes d’une renaissance. Nous n’irons pas jusque-là car il s’agit d’abord de redire le contexte de cette victoire : celui d’avoir joué une équipe en plein doute, dans son 36e dessous, perdue dans ses repères et grandement "facilitatrice" (joli néologisme !) des points obtenus par les Bretons. Ce qui ne saurait néanmoins minimiser la portée de ce succès à l’extérieur.

Agen : forteresse imprenable ?

Alors, doit-on faire du RCV un favori à Agen ? Les plus optimistes diront oui et y verraient bien un signe du destin en cas de succès ; les autres, plus prosaïques et réalistes, resteront sur une prudente réserve. Ce match entre ce monstre du rugby qu’a été Agen (un Phénix qui ne demande qu’à renaître !) et un RCV qui n’a encore rien écrit dans l’histoire de la chose ne se présente pas en fait si disproportionné que cela. Les deux clubs, au regard des cinq dernières journées de championnat, ont pris quatorze points chacun, avec trois victoires, un nul, une défaite. Et les cinq points de débours des Agenais au classement (30 contre 35) ne représentent en fait que peu de choses. Une victoire à Agen serait donc susceptible de relancer le club vannetais dans sa quête du Graal d’une qualification pour la phase finale.

Plus encore, revenir du Lot-et-Garonne avec les quatre points marquerait les esprits et aux Morbihannais de retrouver une réputation d’équipe redoutable aussi bien chez elle qu’à l’extérieur. Dans le cas contraire, le RCV se trouverait à nouveau dans l’obligation de ramer pour encore quelques semaines tout en restant accroché à cette même ambition de qualification. Ce sera tout l’enjeu de ce match qui s’affiche en vérité comme un véritable tournant de la saison de Vannes.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier LE PALLEC
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?