Un test de caractère pour l’Uson Nevers

  • Un test de caractère pour l’Uson Nevers
    Un test de caractère pour l’Uson Nevers Icon Sport - Icon Sport
Publié le

L’uson Nevers qui enchaine les duels de haut de tableau a rapporté de l‘Ain quelques certitudes.

Pour les Neversois, le bilan tiré du voyage dans l’Ain apparaît aussi contrasté qu’a pu l’être leur duel avec le Oyomen : une première mi-temps passée à subir, une deuxième à faire mieux que rivaliser et au final la frustration du résultat opposée à quelques certitudes rapportées de Mathon. « Par rapport à l’engagement mis, il est dommage de ne pas avoir pu prendre un point, mais nous sommes fiers de nos joueurs. Malgré une préparation du match encore compliquée par la pandémie, ils n’ont rien lâché », résume Guillaume Jan. L’entraîneur nivernais pousse un peu l’analyse : « Nous avons passé la première période à jouer en reculant, face à une équipe plus dense que la nôtre. La seconde mi-temps a été plus intéressante. Nous leur avons posé des problèmes dans plusieurs secteurs, comme la touche, le jeu au sol. On peut juste regretter quelques manques dans la finition. »

Théophile Cotte : « nous n’avons rien lâché »

Théophile Cotte confirme : « Durant quarante minutes nous avons joué à l’envers, mais ensuite on a vu que nous pouvions rivaliser. Ce qu’il faut retenir c’est l’état d’esprit que le groupe a affiché. Même menés nous n’avons rien lâché. Au final, nous repartons avec une défaite et zéro point, mais il y a des satisfactions, il y a du contenu. »

C’est aussi le sentiment que partage Kylian Jaminet : « Si nous avions mieux utilisé le jeu au pied en première période nous aurions pu réellement rivaliser. »

Les regrets s’estompent quelque peu devant les satisfactions apportées par un duel au sommet au cœur d’une trilogie marquante. Après avoir battu Mont-de-Marsan la semaine passée, après avoir tenu tête à Oyonnax, Nevers s’apprête à recevoir une équipe de Bayonne piquée au vif. « À Oyonnax nous venons de passer un gros test de caractère. C’est le match qu’il nous fallait pour préparer la réception de Bayonne. Si nous gérons bien ce rendez-vous nous aurons fait une bonne partie du chemin », convient Guillaume Jan. Tout aussi résolu, Kylian Jaminet se veut méfiant : « L’année dernière nous avions ramené de la confiance de Vannes… avant de perdre à la maison face à Colomiers. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jean-Pierre Dunand
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?