La Rochelle assume son statut

  • La Rochelle assume son statut.
    La Rochelle assume son statut. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Vainqueurs avec le bonus et avec maîtrise à Glasgow, les Maritimes ont réalisé une phase de poules presque parfaite. En partie grâce au rendement de ses Bleus, performants en Ecosse.

Désormais, quand La Rochelle se déplace sur les pelouses européennes, elle est précédée d’une flatteuse réputation. Son statut honorifique de finaliste de l’édition 2020-2021 lui confère une certaine aura et aussi une responsabilité. Samedi, au Scotstoun Stadium, les vice-champions de France et d’Europe ont été à la hauteur de cette attente en prenant assez aisément la mesure de Glasgow.

Quatrièmes du United Rugby Championship, les joueurs écossais ont subi la loi du plus fort. Leur impressionnante débauche d’énergie a été vaine avec une défaite sèche à l’arrivée, sans bonus. Sur les ondes de la BBC, l’ancien pilier international Peter Wright en a tiré une conclusion sans concession : “Glasgow est une équipe de Challenge Cup. Elle pourrait très bien figurer dans cette compétition mais ne sera jamais en mesure de gagner le trophée principal. C'est une équipe européenne de milieu de tableau qui n'a ni la force ni la régularité pour battre les meilleures équipes européennes.” Comme La Rochelle, par exemple. La défense maritime, même indisciplinée, a su bien contenir leurs assauts adverses. Et offensivement, les visiteurs ont trouvé la parade aux montées adverses en insistant au près. Des deux côtés du terrain, les hommes de Ronan O’Gara étaient tout bonnement supérieurs. D’un voire deux crans : “La défense de La Rochelle en seconde période a été aussi bonne que son attaque en première, soulignait Chris Paterson, arrière emblématique devenu consultant pour la BBC. C'était étouffant. La Rochelle a largement mérité sa victoire.” Déjà qualifiés, les Rochelais se sont quelque peu dégagés l’horizon européen avec ce troisième succès en trois matchs disputés et une troisième place de la poule.

 

Un match référence à l’extérieur

Ce résultat et ce contenu positifs doivent en grande partie au rendement des internationaux jaune et noir. Samedi, Brice Dulin a réalisé une prestation au presque parfait, avec des jeux au pied bienvenus, une percée plein champ et des interventions défensives pleines d’à-propos, à l'image de cette récupération à l'origine de l’essai du bonus offensif ; Pierre Bourgarit, hyperactif, s’est offert un essai en solitaire en renversant au passage quatre défenseurs ; Jonathan Danty, lui, a été précieux dans les taches de l’ombre, grattant deux ballons et assénant des plaquages à tours de bras. Quand les patrons vont, tout va.

Les Maritimes confirment ainsi leur bonne forme actuelle avec une seule défaite sur les cinq derniers matchs. C'était à Castres, malgré deux balles de match. Romain Sazy, en conférence de presse, se félicitait de ce pas en avant : "L'objectif était la victoire et d’avoir un match référence à l'extérieur sur la saison, ce que l’on n'avait pas encore eu. On savait que l’on jouerait conte une équipe joueuse sur une surface rapide, il fallait être en place en défense, ne pas jouer petit bras et poser notre rythme. C'est ce que l'on est arrivé à faire." Tel un ténor européen.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?