Nationale : Soyaux-Angoulême conteste la suprématie massicoise

  • En s’imposant dans son antre de Chanzy (22-13), le SA XV a envoyé un message clair à ses concurrents. Massy tombe après une série de treize succès de rang, mais reste un solide leader.
    En s’imposant dans son antre de Chanzy (22-13), le SA XV a envoyé un message clair à ses concurrents. Massy tombe après une série de treize succès de rang, mais reste un solide leader. PQR ET MAXPPP - Julie DESBOIS
Publié le

En s’imposant dans son antre de Chanzy (22-13), le SA XV a envoyé un message clair à ses concurrents. Massy tombe après une série de treize succès de rang, mais reste un solide leader.

C’était l’affiche du week-end et elle a tenu toutes ses promesses. En se déplaçant sur la pelouse de Soyaux-Angoulême, le leader massicois passait au révélateur. Avec un confortable matelas de douze points d’avance sur son dauphin angoumoisin qui compte malgré tout un match en moins, Massy avait l’opportunité de creuser un écart qui serait alors difficile à combler. Pour garder un espoir de première place en phase régulière, les Charentais se devaient eux de l’emporter, dans leur antre. L’occasion aussi de conforter leur place dans les deux premiers et de rester à distance raisonnable d’Albi et Valence-Romans notamment. Capital dans l’optique des phases finales. Mais la marche était haute. Les Massicois restaient avant ce déplacement sur une série de treize succès consécutifs. Battus d’entrée par Blagnac à domicile puis à Albi, Massy n’avait plus perdu depuis le 12 septembre dernier et la deuxième journée de ce championnat de Nationale.

Le renouveau

Du côté charentais, la spirale était également positive. Alors qu’il avait commencé son exercice par trois revers de rang, Soyaux-Angoulême restait sur sept succès et n’avait perdu qu’une fois, à Chambéry depuis le match aller perdu à Massy (33-16). Il y avait donc beaucoup d’attente, mais pas de mauvaise pression. « On sentait cette montée en puissance en termes de repères et de contenu. Il y a plus de sérénité que par le passé ce qui fait que l’on a pris l’ascendant sur cette formation massicoise dont on a vu tout le potentiel », confiait après coup Tanguy Kerdrain, l’entraîneur des avants du SA XV. Désormais, la mauvaise entame d’exercice consécutive à la relégation de la saison passée semble réellement digérée aussi bien pour le groupe que pour le public. « On a clairement ressenti aujourd’hui le soutien de notre seizième homme, ça m’a mis les frissons. Cette communion est tellement précieuse », clamait Tanguy Kerdrain.

Grâce à ce succès, Soyaux-Angoulême, en plus d’avoir conquis les 4 500 spectateurs venus assister au choc marquent les esprits. Comptablement, le club charentais, relégué de Pro D2 à l’issue de la saison dernière recolle à huit points du leader Massy. Si l’avance reste confortable pour les Massicois, Soyaux-Angoulême bénéficie d’un match en retard qu’il jouera en février, à Dijon avec l’opportunité de recoller à quatre points en cas de succès, voire à trois en cas de victoire bonifiée. Mais, avant de se focaliser sur les prochaines échéances, Soyaux-Angoulême a fait le job hier et relance la course à la première place, objectif avoué par le président charentais Didier Pitcho il y a déjà plusieurs semaines. Si la concurrence est accrue derrière, Massy et Soyaux-Angoulême avancent désormais clairement comme les deux grands favoris de ce championnat de Nationale. Mais, la route reste encore longue.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?