La Section paloise sans certitude en dix

  • Le jeune Thibault Debaes est le seul ouvreur disponible au sein de l’effectif palois. Et encore, il était incertain en raison d’une blessure musculaire.
    Le jeune Thibault Debaes est le seul ouvreur disponible au sein de l’effectif palois. Et encore, il était incertain en raison d’une blessure musculaire. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

La Section paloise doit faire face à une pénurie d’ouvreur pour attaquer ce nouveau bloc du Top 14. Thibault Debaes était incertain en début de semaine.

En stage à Soustons de lundi à mercredi avec ses troupes, Sébastien Piqueronies, le manager de la Section paloise avait aussi un peu la tête au camp de Carpiagne où les Bleus étaient réunis pour préparer le Tournoi des 6 Nations, attendant de savoir si Antoine Hastoy allait bénéficier d’une perm pour le week-end de Top 14.

Car si les Béarnais avaient terminé la dernière rencontre à Lyon avec une inquiétude au niveau de la deuxième ligne, le problème s’est aujourd’hui déplacé au moment de recevoir Clermont : "Des garçons reviennent à ce poste, avec Steven Cummins et Lekima Tagitagivalu qui ont repris. Daniel Ramsay, Fabrice Metz et Julien Delannoy pourront aussi très vite postuler. Ce sont des incertitudes de quelques jours, mais on voit le bout du tunnel à ce poste-là. En revanche, la poisse nous poursuit au poste de dix puisque Zack Henry ne peut toujours pas reprendre (il devrait aussi manquer le déplacement à Montpellier, N.D.LR.). Alex Dumoulin est toujours indisponible, Thibault Debaes est toujours ménagé et Antoine Hastoy est avec le XV de France. Mike Harris ne peut pas enchaîner. Quand vous avez trois ou quatre blessés au même poste, c’est forcément problématique." Et pourtant, l’ancien manager des moins de 20 ans conservait son optimisme en attendant le verdict de Fabien Galthié, conscient que son ouvreur international avait une opportunité à saisir alors que les Bleus doivent composer sans Romain Ntamack ni Matthieu Jalibert lors de son stage de préparation. "Quoi qu’il arrive, c’est un avantage pour la Section. Si Antoine reste avec le XV de France, c’est super pour lui et ça va nous être aussi bénéfique après car ça veut dire qu’il continue de se rapprocher du très haut niveau. Dans le cas où il serait libéré, ce serait une opportunité pour qu’il vienne aider l’équipe à performer dès ce week-end."

Debaes toujours incertain

Sébastien Piqueronies devra finalement faire sans Antoine Hastoy et donc avec quelques sueurs froides. En effet, les Palois se sont entraînés toute cette semaine sans aucun ouvreur de métier puisque Thibault Debaes, pressenti pour enfiler le numéro dix ce dimanche face à Clermont, était encore ménagé pendant tout le stage de Soustons pour récupérer au mieux de sa blessure musculaire intervenue à Brive, en Challenge Cup pour son match de retour après une blessure au ménisque qui l’avait éloigné des terrains pendant huit semaines. Son retour à la compétition n’était d’ailleurs pas envisagé avant la semaine prochaine. Le jeune ouvreur devra encore se tester ce vendredi puis samedi lors de l’entraînement du capitaine. Toute la Section retient son souffle pour que Thibault Debaes puisse tenir sa place sans aucune gêne. "La dernière alternative serait de déplacer un autre joueur de la ligne d’attaque à ce poste. Mais c’est une option que nous voulons éviter." Il faudra certainement attendre dimanche pour savoir avec certitude qui sera aux commandes du jeu palois.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?