Montpellier est paré pour La Rochelle

  • Montpellier est paré pour La Rochelle
    Montpellier est paré pour La Rochelle Icon Sport
Publié le

Ragaillardis par leur large victoire contre Exeter, les Cistes sont également rassurés sur leur capacité à tenir le rythme que va leur imposer La Rochelle.

Avant d’affronter Exeter, Montpellier se posait des tas de questions. Et notamment celle portant sur la capacité de ses hommes à tenir le rythme d’une rencontre de haut niveau, face à ces cadors de l’Europe que sont les Chiefs, champions d’Europe il y a deux ans. Des interrogations venues par la faute à un calendrier perturbé par la pandémie, et qui a empêché les coéquipiers de Yacouba Camara d’enchaîner les rencontres, voire même de jouer, tout simplement : "La semaine dernière, cela faisait vingt jours que nous n’avions pas joué. Et ce soir, certains joueurs n’avaient pas joué depuis le 27 décembre, et notre déplacement à Biarritz" (victoire 12 à 27, N.D.L.R.), rappelait dimanche soir dernier en conférence de presse Philippe Saint-André, le manager du MHR. Même écho du côté d’Yvan Reilhac, titularisé au centre contre Exeter et dont le dernier match remontait au 11 décembre dernier : "Nous étions plusieurs joueurs en manque de compétition et nous étions par moments… pas perdus mais quand Exeter a mis des coups d’accélérateur, ils nous ont fait mal. Mais on n’a pas lâché et cela fait du bien de gagner un match de cette façon."

Reilhac a raison. Les Cistes ont remporté une éclatante victoire. Un succès âprement arraché face à une équipe qui avait envoyé son XV majeur, en tout point semblable à celui qui avait remporté une victoire bonifiée lors du match aller (42-6). Saint-André encore : "Ce que j’ai aimé, c’est qu’on les a "matché" pendant quatre-vingts minutes et on a même mieux fini le match qu’eux. Cela veut dire qu’il y a de la ressource et que les joueurs ne travaillent pas trop mal."

L’épisode européen étant terminé, les Héraultais retrouvent donc le Top 14, mais avec de belles certitudes. Et ce face à un adversaire qui ressemble en tout point à Exeter.

Exeter était la répétition idéale

Comme les Chiefs, les Rochelais aiment garder le ballon et imposer leur rythme, comme prévenait déjà Yvan Reilhac : "Les Rochelais vont vouloir mettre du rythme et garder le ballon, un peu comme ce qu’a fait Exeter." Et les statistiques le confirment : après quatorze rencontres, le Stade rochelais est l’équipe qui affiche la meilleure possession du championnat, avec 1 050 minutes cumulées et 55 % en moyenne. C’est aussi elle qui passe le plus de temps dans les vingt-deux mètres adverses (264 minutes). Mais qu’importe. Les Montpelliérains sont parés.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?