L’Italie a-t-elle encore sa place dans le Tournoi ?

  • L’Italie a-t-elle encore sa place dans le Tournoi ?
    L’Italie a-t-elle encore sa place dans le Tournoi ? Ipp / Icon Sport
Publié le

Avec 32 défaites consécutives dans le Tournoi, la situation italienne a de quoi inquiéter.

Dans le jargon journalistique, c’est un marronnier, un sujet qui revient sur la table inlassablement. Ici, la période, c’est à chaque nouvelle édition du Tournoi des 6 Nations. Un peu comme les reportages sur les soldes qui inondent les chaînes d’informations deux fois par an ou les articles sur les régimes alimentaires, avec pour objectif d’enfiler son plus beau maillot de bain, qui pullulent dans les médias avant le retour de l’été. Dans le rugby européen, c’est la place de l’Italie dans le Tournoi des 6 Nations qui occupent les esprits à chaque fois que la compétition s’avance.Et pour cause. La Squadra Azzurra n’a plus gagné un match dans cette épreuve depuis le 28 février 2015, soit bientôt 7 ans !

La dernière victoire Italienne, c’était à Edimbourg contre l’Ecosse (22-19). Depuis ? La sixième nation à avoir intégré cette prestigieuse compétition navigue entre déconvenues et déroutes. En 2017, le président de la fédération de rugby italienne de l’époque, Alfredo Gavazzi, avait déclaré "Dans deux ou trois ans nous serons compétitifs. Nous avons commencé en 2000 (dans le Tournoi), les autres ont derrière eux 150 ans d’histoire." Las, le bilan est catastrophique. L’Italie encaisse près de 40 points de moyenne depuis sa dernière victoire. Au soir de la 31e défaite consécutive, véritable gifle reçue par le Pays de Galles (7-48) le 13 mars 2021, le sélectionneur Franco Smith n’avait pas réussi à retenir son émotion. Quelques larmes d’impuissance avaient même coulé le long de ses joues. Une semaine plus tard, aucun électrochoc. Rien. Ses joueurs, impuissants, subissaient de nouveau un lourd revers en Ecosse (52-10)…

À l’issue du dernier Tournoi, jamais la situation n’avait été aussi pesante pour les Italiens. L’étau commençait même à sérieusement se resserrer, des voix s’élevant de plus en plus fort pour souligner combien l’Italie n’avait plus sa place au milieu de l’Angleterre, la France ou l’Irlande. "Ça suffit, tonnait sur la BBC l’ex-capitaine gallois Sam Warburton, ils ne sont simplement pas assez bons pour jouer à ce niveau ". L’ancien sélectionneur irlandais Eddie O’Sullivan ajoutait : "Au départ, tout le monde disait qu’il fallait leur laisser du temps, mais c’est sans doute pire maintenant." L’idée d’un match de barrage avec la Géorgie, large vainqueur du Tournoi B, était même relancée. "Pour l’instant, la Géorgie n’a pas démontré qu’elle était supérieure à l’Italie dans les confrontations directes, répliquait Mirco Bergamasco, ancien international italien. Je pense que la Roumanie ou le Portugal ne seraient pas non plus de taille à bien figurer. Il n’y a pas vraiment de solutions."

L’Afrique du sud en stand by

"Mais la question de remplacer cette équipe se pose logiquement, reprenait Pierre Berbizier, ancien sélectionneur de la Squadra. Seulement, quelles nations peuvent prendre la place de l’Italie ? A-t-on une meilleure équipe, pouvant la suppléer ? Il y a deux façons d’aborder ce sujet. Soit on aide cette nation à progresser et à revenir à un meilleur niveau, soit on la remplace. Mais est-ce que la Géorgie peut présenter une équipe compétitive sur la durée ?"

Si le sujet est toujours en suspens, c’est qu’aucune nation européenne n’ouvre pour l’heure suffisamment de perspectives aux yeux du Comité du Tournoi des 6 Nations. Ni sur le plan sportif, ni sur le plan économique. Parce que c’est aussi là que le bât blesse (lire par ailleurs). Mais qu’en sera-t-il si, comme la rumeur l’annonce, l’Afrique du Sud fait officiellement acte de candidature pour intégrer la compétition ?

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?