Tombeur du BO, Brive a retrouvé son caractère

  • Nico Lee et les Brivistes ont su gagner un match capital pour la suite de leur saison.
    Nico Lee et les Brivistes ont su gagner un match capital pour la suite de leur saison. Midi Olympique - Diarmid Courège
Publié le

Le CAB a retrouvé le goût de la victoire contre Biarritz. En infériorité numérique pendant près d’une mi-temps, les Corréziens ont su faire front pour décrocher un point de bonus important dans la course au maintien.

Brive n’avait pas le droit à l’erreur contre Biarritz. Tout le club le savait, les supporters aussi. Pour l’occasion, ils avaient préparé un magnifique tifo pour accompagner la sortie des joueurs avec ce message : "Notre cœur bat pour vous". C’était alors aux joueurs de rendre à ce public ce qu’il mérite et de rendre heureux le peuple corrézien. Chose faite à la 75e minute quand Thomas Acquier finit dans l’en-but porté par tout un collectif uni et bien décidé à sortir de la zone rouge. « Ce n’était pas un rugby flamboyant mais c’est très positif, à l’image de cette dernière touche où les "gros" avancent et où les trois-quarts vont les aider pour finir dans l’en-but. Brive c’est aussi ça !» sourit Jean-Baptiste Péjoine

Et pourtant, les supporters brivistes ont tremblé quand lors du fin du premier acte, Brive concède une pénalité sur mêlée lourde de conséquences… Touche à 5 mètres pour le BO, carton jaune pour Andrès Zafra, puis essai de François Da Ros sur ballon porté. Lucas Paulos perd alors ses nerfs et donne un coup de tête à Josh Tyrell. Conséquence : carton rouge et pénalité au centre du terrain. Pas le meilleur moyen de gérer une fin de mi-temps où pourtant tout réussissait aux Corréziens. « Ce n’était pas le scénario que l’on voulait voir, c’est sur… Voilà ce qui nous a mis un peu en danger ce soir. »

Les ballons portés, une nouvelle arme

Mais lors du deuxième acte, Brive a su faire front à 13 puis 14 donc pour garder l’avantage, et même décrocher ce point de bonus offensif à cinq minutes du terme. « On a trouvé une grande équipe de Brive en deuxième mi-temps dans la maîtrise sur le jeu d’avants et sur la conquête, félicite l’entraîneur des trois-quarts corréziens. Le collectif a montré du caractère. Nous avons été dans notre stratégie, propres et sereins. » 

Les Brivistes ont su se resserrer en infériorité numérique et ont pu s’appuyer sur des mauls conquérants. Chose que l’on avait trop peu vue depuis le début de saison. « Ça fait un moment que l’on travaille les ballons portés mais que nous ne sommes pas performants, reconnaît le talonneur Thomas Acquier. On avait à cœur de montrer que l’on pouvait avancer dans ce secteur-là. Ça se conclut par deux essais et un certain nombre de pénalités obtenues. Nous avons vu que nous sommes capables de le faire. Il faudra maintenant rééditer cela contre les cadors du championnat car c’est une arme importante qui a toujours fait une des forces de Brive. » Et les cadors vont très vite arriver pour les Brivistes qui vont défier au mois de février le Racing, Clermont, Montpellier et Toulon…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Romain LAFON
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Chabalou Il y a 10 mois Le 31/01/2022 à 21:01

Quel desastre ....où est Le Biarritz du début de championnat. Incapable de gagner à 15 contre 13 ou à 15 contre 14 pendant toute une mi temps. Il suffit de faire un mault et toutes les équipes rentrent dans du beurre. Affligeant...une réaction s'impose très très rapidement...autrement retour à la pro d2 malheureusement