6 Nations - Des Gallois face à la montagne irlandaise

  • Peu en confiance au sortir de la dernière tournée d’automne ratée, les Gallois de Josh Adams, ici face à l’Australie, partent un peu dans l’inconnu ce week-end à Dublin.
    Peu en confiance au sortir de la dernière tournée d’automne ratée, les Gallois de Josh Adams, ici face à l’Australie, partent un peu dans l’inconnu ce week-end à Dublin. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les tenants du titre gallois ne sont pas favoris face à une formation irlandaise qui a impressionné à l’automne. Voici pourquoi.

C’est fou comme une dynamique positive peut être éphémère. On l’a quasiment oublié mais les Gallois s’avancent dans ce Tournoi avec le statut de champions en titre. Ils sont même passés tout près du Grand Chelem si les Bleus ne les en avaient pas privés grâce à un essai de Brice Dulin, marqué à la 82e minute qui leur donna la victoire au Stade de France le 20 mars 2021.

Depuis, les Gallois ont perdu de leur superbe. La faute à des tests d’automne plutôt ratés, avec une large défaite à domicile contre la Nouvelle-Zélande (16-54, même si les Diables rouges étaient privés de certains de leurs meilleurs joueurs), une autre contre les champions du monde sud-africains (18-23), une victoire contre les Fidji (38-23) et une courte et ô combien poussive acquise contre une Australie réduite à quatorze (29-28). A aucun moment de ces quatre tests, les joueurs du Poireau n’ont atteint les intensités qui leur ont permis de soulever le trophée du Tournoi 2021.

Un pack gallois affaibli

L’autre raison qui nous pousse à un certain pessimisme, c’est la longue liste des cadres blessés qui ne pourront pas prendre part à ce choc de la 1re journée. Au sommet de cette liste, on trouve l’indispensable capitaine et deuxième ligne Alun-Wyn Jones. Juste derrière, Ken Owens, le talonneur numéro un.

S’ajoutent à eux trois troisième ligne de renom : le surdoué Justin Tipuric, Josh Navidi, Dan Lydiate, et le numéro 8, Taulupe Faletau. Derrière, les Gallois devront aussi composer avec l’absence de George North, reconverti au poste de centre. Rien que ça… Avouez que cela vous change une équipe !

Enfin, on ne peut pas dire que les franchises galloises aient particulièrement brillé lors de l’épisode européen : les Ospreys, les Dragons, les Scarlets et Cardiff n’ont pas remporté la moindre victoire sur leurs onze matchs de poule cumulés. Et le bilan n’est guère plus reluisant en United Rugby Championship (ex-Ligue celte) puisqu’avec leur sixième place, les Ospreys sont les mieux placés. Bref, voilà comment on fait passer une équipe de championne en titre à celle d’outsider.

L’ailier Josh Adams est conscient de ce statut et en remet une couche. « Je ne pense pas que beaucoup de gens pensaient qu’on allait remporter le Tournoi l’année dernière, n’est ce pas ? Nous avons confiance en nous, en ce groupe », balayait la machine à marquer des Diables rouges, dont le compteur affiche dix-sept essais en trente-cinq tests.

Et l’ailier de souligner que malgré ses nombreux blessés, ce groupe compte encore des joueurs « de classe mondiale », notamment au niveau de son triangle arrière, à commencer par le petit prodige du rugby gallois, Louis Rees-Zammit : «Vous avez vu l’essai qu’il a marqué avec Gloucester le week-end dernier ? Allez le voir. Il montre parfaitement ce dont Louis est capable. »

On a écouté Josh Adams et on est allé voir les images dudit essai. Un essai de quatre-vingts mètres, marqué après une relance de son camp au cours de laquelle il passe en revue la moitié de la défense de Newcastle. Un « moment de magie », comme le qualifiait Adams. Voilà pourquoi les Gallois ne se cherchent pas d’excuse. « Il n’y a pas de « On verra, on va prendre les matchs les uns après les autres pour gagner ». Non. On doit gagner, point » posait Adams. Le message est clair.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?