Brive ne veut pas calculer face à Clermont

  • Saïd Hirèche, le capitaine du CAB, veut profiter de ce match en retard pour prendre de l’air sur la zone rouge. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Saïd Hirèche, le capitaine du CAB, veut profiter de ce match en retard pour prendre de l’air sur la zone rouge. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Alors qu’ils vont recevoir lors des trois prochaines semaines, Les Corréziens veulent profiter de la venue de Clermont pour repartir sur une dynamique positive. Le mois de février ressemble déjà à un tournant de la saison briviste.

Le CAB est à un tournant desa saison. Alors que les Brivistes ont vu leurs concurrents directs, Perpignan et Biarritz, briller la semaine dernière, ils veulent profiter de la venue de Clermont en match en retard pour prendre un peu d’air. « Ce mois de février, avec trois réceptions consécutives (Clermont, Montpellier puis Toulon, N.D.L.R.), va conditionner notre fin de saison, reconnaît Saïd Hirèche. Il va falloir capitaliser un maximum de points. » 

Les Brivistes ont-ils un objectif comptable pour ces trois prochains matchs ? « Non, nous n’avons aucun objectif de points, répond le capitaine corrézien. Il s’agit pour nous de gagner à nouveau pour s’éloigner de la quatorzième place. Mais nous ne voulons pas nous projeter. Il ne faut pas calculer ! »

Dans cette situation plus que dans toute autre, le rôle du capitaine sera déterminant. Saïd Hirèche en est bien conscient. « Ma mission, ainsi que celui des leaders, est de dédramatiser la situation, d’apporter plus de sérénité, et d’augmenter le niveau exigence du groupe pour que chacun soit mobilisé à 200 % lors de chaque match. » Pas comme au Racing, où les Corréziens ont subi les vagues franciliennes sans pour autant faire preuve de caractère. « Après la gifle reçue au Racing, il faut être orgueilleux. Mais j’ai senti un groupe appliqué, concentré cette semaine à l’entraînement. Maintenant, il n’y a que le match pour valider ça… »

« Un match toujours particulier »

Samedi, les Corréziens pourront compter sur le soutien de leur "seizième homme", le "meilleur public de France 2019" comme ils aiment tant l’appeler. « On a la chance de retrouver un Stadium plein, sourit Saïd Hirèche. Nos supporters sont déçus de nos prestations et nous les comprenons. Mais on sait aussi qu’ils aiment ce club, et qu’ils pousseront derrière nous samedi. Ça va nous donner une force supplémentaire. À nous de nous nourrir de leur force, comme on a pu le faire contre Biarritz alors qu’ils n’étaient que 5 000. »

Des supporters qui attendent ce match contre Clermont plus que tout autre. Du côté des joueurs, on sait aussi que les attentes sont particulières face au voisin. « Les années passent, les joueurs passent mais le derby reste le derby. C’est un match toujours particulier. » 

D’autant que ces dernières années, l’ASM a pris l’habitude d’être la bête noire des Corréziens. « Depuis que je suis au club, nous ne les avons pas battus souvent », déplore le capitaine briviste (trois victoires en victoires rencontres depuis 2012, N.D.L.R.)… Alors pour conclure, Saïd Hirèche poursuit. « Samedi, le succès passera avant tout par une grosse performance. Nous voulons fêter le retour du public au Stadium avec la victoire ! »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Romain LAFON
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?