Ugo Boniface veut rejouer à Bayonne et retrouver Jean-Dauger

  • Ugo Boniface, pilier de l’Aviron bayonnais, souhaite signer une grosse performance à la maison face à Narbonne pour rester dans les trois premiers.
    Ugo Boniface, pilier de l’Aviron bayonnais, souhaite signer une grosse performance à la maison face à Narbonne pour rester dans les trois premiers. Icon Sport
Publié le

Restant sur son meilleur match de la saison, Bayonne reçoit la lanterne rouge pour continuer son retour vers le haut. Ugo Boniface pousse fort dans cette optique.

L’Aviron est-il revenu à son niveau ? En tout cas à celui que l’on lui prêtait en début d’exercice. La large victoire à Nevers, assortie de la manière, peut le faire croire. Qui n’a pas été époustouflé ? En premier lieu les supporters, presqu’incrédules devant la prestation de leurs protégés. Évidemment, la confirmation, sur le long terme, est espérée, attendue. En premier lieu, ce vendredi, face à Narbonne. « Ce serait bien de signer une grosse performance à la maison, précise Ugo Boniface. Narbonne est quand même une équipe qui a beaucoup de qualités, qui ne perd ses matchs que de très peu. Sachant que, nous, à domicile, on est plus fébrile qu’à l’extérieur. C’est la peur de mal faire. Mais on travaille beaucoup dessus, mentalement aussi. Je crois d’ailleurs que c’est mental, car on a une bonne équipe et des individualités fortes. »

Comment, d’ailleurs, Bayonne peut-il afficher deux visages aussi différents en l’espace de quelques jours, celui imparfait, face à Grenoble, et l’autre, flamboyant, à Nevers ? La stratégie, ou la "thérapie", sera la même que lors du dernier match. Le staff a insisté sur les bons gestes, la conservation. « Il faut qu’on garde les ballons, continue Ugo Boniface, ne pas faire la passe de trop, et respecter l’équipe en face, en l’occurrence Narbonne. »

Une course-poursuite

Bayonne s’est mis, semble-t-il, sur la voie fixée par le président en début de saison. Mais la route est longue, loin d’être rectiligne. Néanmoins, la dernière prestation est peut-être perçue comme un déclic. « C’est un match référence, nuance le pilier gauche. On a réussi à se trouver. Tout a marché. » 

Et tous étaient sur la même longueur d’onde. À l’image d’Ugo Boniface qui, après un début de saison contrarié par une blessure à l’épaule retrouve son allant. « J’ai connu le pire début de saison depuis que je joue en Pro à Bayonne. Je reviens bien pour, pourquoi pas, aller chercher quelque chose au bout. On en parle un peu mais, pour l’instant, on essaie de jouer nos matchs et d’améliorer tout ce qu’on n’a pas réussi en début de saison. Je veux pouvoir jouer contre Bayonne en Top 14 et revenir à Jean-Dauger. On en a tous envie, avec Yannick (Bru, N.D.L.R.), ceux qui partent, qui arrêtent. Finir sur une bonne note. »

Le natif de Casteljaloux, passé par Agen chez les jeunes, partira en effet pour l’UBB. Après avoir joué cinq saisons avec l’Aviron, gagné un tournoi et une Coupe du monde avec les moins de 20 ans. « Je veux montrer que, si je pars, ce n’est pas pour rien, ce n’est pas pour m’entraîner avec les joueurs de Top 14… »

La chasse aux deux premières places est donc plus que jamais d’actualité. « Si on peut finir dans les deux premiers, ce serait génial. On essaie en tout cas de viser ce classement. »

Cette course-poursuite ne pourra se faire sans une victoire face à Narbonne avec, au menu du jour pour Ugo Boniface, une excellente mêlée en face, le point fort de l’adversaire. « Une des meilleures du championnat, précise-t-il. À nous de rester sur nos dernières bonnes performances dans ce secteur et en faire profiter toute l’équipe. »

Qui connaît Bayonne sait qu’il ne faut jamais s’enflammer !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Edmond LATAILLADE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?