Un nouvel élan pour Oyonnax

  • Le 27 janvier à Colomiers la belle série de dix victoires s’est stoppée nette pourles Oyomen de Jules Soulan. Face à Vannes ils vont lancer un bloc qui s’annonce très important pour la suite.
    Le 27 janvier à Colomiers la belle série de dix victoires s’est stoppée nette pourles Oyomen de Jules Soulan. Face à Vannes ils vont lancer un bloc qui s’annonce très important pour la suite. Photo Midi Olympique — Patrick Derewiany - Photo Midi Olympique — Patrick Derewiany
Publié le

Après une série de dix victoires, stoppée à Colomiers, les Oyomen restent concentrés sur leur objectif final au moment d’aborder le dernier tiers de la compétition.

La belle série aura duré dix matchs. Mais après une période d‘invincibilité équivalente à un tiers du championnat, les compteurs ont été remis à zéro. Oyonnax est tombé à Colomiers, et ce revers qui s’il n’a pas éveillé de traumatisme dans les rangs oyonnaxiens laisse encore un goût amer. « Le plus difficile a été de partir en vacances au lendemain de cette défaite avec notre déception, nos frustrations. Chacun a travaillé de son côté pour les évacuer et vendredi dernier, quand nous avons repris l’entraînement, nous avons tout de suite constaté des attitudes différentes de celles de la semaine précédant notre match à Colomiers. Plus cette série se prolongeait, plus nous avons été tentés de parler de victoires en oubliant qu’avant le résultat il y a la performance. Durant cette série la confiance nous a portés, à un moment elle nous a peut-être conduits à de la suffisance », analyse Joe El Abd pour mieux tourner la page sur la série qui a mené son équipe en haut du classement et se projeter vers le dernier tiers de la compétition.

Rien n’a changé dans la définition de l’objectif à atteindre, une demi-finale à domicile. Rien n’a changé non plus dans la manière d’aborder les rencontres. Joe El Abd en atteste : « Nous allons travailler pour tenter de créer une autre série, en restant concentrés sur notre jeu, en suivant les schémas qui sont tracés. C’est ce que nous n’avons pas su faire à Colomiers. » Oyonnax s’appuiera aussi sur les points forts que peuvent être ceux de la meilleure attaque et de la meilleure défense, sans négliger celui de l’équipe la plus disciplinée, avec seulement cinq cartons jaunes. « C’est un élément essentiel de notre jeu, avec pour première difficulté la recherche du juste équilibre entre le degré d’engagement et le respect de la règle. »

Garder le cap 

La belle série s’est arrêtée à Colomiers, mais les Oyomen sont résolus à garder le cap, Taylor Paris en atteste « Nous n’avons jamais vraiment focalisé sur l’enchaînement des victoires. Le fait que cette série se soit arrêtée ne gâche pas tout ce qui a été fait. » Le pilier Adrien Bordenave confirme en retenant la défaite concédée à Colomiers comme prétexte à un autre départ, certainement pas à un coup d’arrêt « Nous avons fait le bilan de ce match, vu nos manques, dégagé des axes de travail. Aujourd’hui nous en conservons une forme de frustration qui viendra nourrir notre motivation. Face à Vannes nous allons lancer un bloc qui s’annonce très important. » 

Le retour à Mathon après une courte pause se fera avec de nouvelles intentions, mais toujours le même but, face à des Bretons portés par une belle dynamique. La saison dernière, ils étaient venus s’imposer dans l’Ain. Pas plus que la fin de série qui a marqué le voyage à Colomiers, ce souvenir n’est totalement effacé des mémoires oyonnaxiennes. Lui aussi poussera les Oyomen à trouver un nouvel élan.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?