Vannes : au milieu du gué

  • Vannes : au milieu du gué
    Vannes : au milieu du gué Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Stoppé net dans son élan à Agen il y a huit jours, le RCV entreprend un autre délicat et périlleux déplacement chez le leader. Au terme de ce rendez-vous, le RC pourra regarder devant... ou dans le rétroviseur…

Le chemin de la rédemption est souvent semé d’embûches. Le RC Vannes en a fait l’amère expérience jeudi soir dernier à Agen, chef-lieu du Lot-et-Garonne. Le club vannetais qui espérait accrocher le dernier wagon des possibles/probables de la qualification, est resté sur le quai des désillusions et a regardé le train passé. Certes, il y en aura d’autres, mais dans l’instant, le RCV a fait du surplace. Et rien ne dit dans l’absolu qu’il aura les moyens d’aller renverser Oyonnax, solide leader particulièrement sur ses terres, qui n’a concédé qu’une seule défaite face à Colomiers lors de la deuxième journée de championnat. C’est dire la difficulté de la tâche qui attend une équipe du RC Vannes qui a aussi payé un lourd tribut à Agen.

Car même si l’effectif vannetais est riche de talents et d’individualités, les blessures, ajoutées au cas Covid compliquent singulièrement la tache du club dans la préparation de ses rencontres et le travail des entraînements. Il peut toutefois se consoler et se dire qu’il n’est pas le seul dans ce cas-là, lui comme d’autres étant aussi concernés par la répétition des rencontres pour la mise à jour du calendrier de chacun.

Curieux parallèle

Ce faisant, si le RC Vannes ne part pas avec la pancarte de favori dans le dos, il est curieux de noter que le bilan des deux formations est en tous points identiques sur les cinq dernières journées de compétition. Quatre victoires consécutives et un "arrêt buffet" lors du dernier acte. Oyonnax a chuté à Colomiers (encore !) et Vannes s’est "planté" à Agen. Dans les deux camps il y aura un fort désir de réhabilitation afin de reprendre une marche en avant, momentanément stoppée.

Oyonnax pour conserver voire consolider sa place de leader, Vannes pour rester dans le sillage des prétendants crédibles à la qualification. Dans le cas contraire, la situation des Bretons se compliquerait à nouveau, d’autant que certains de ses concurrents directs au maintien, se réclament en ce début 2022 d’un renouveau salvateur.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier LE PALLEC
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?