Les Duels : Fickou - Aki, ça risque de cogner fort

  • Les Duels : Fickou - Aki, ça risque de cogner fort
    Les Duels : Fickou - Aki, ça risque de cogner fort Icon Sport
Publié le

Voilà qui pourrait faire des étincelles au centre du terrain, entre Gaël Fickou et Bundee Aki.

D’abord car il s’agit de deux des joueurs les plus athlétiques d’Europe à ce poste. Il n’y a qu’à regarder les mensurations... Le Racingman, c’est 1,90 m pour 99 kg quand le pensionnaire du Connacht pointe à 1,78 m pour...102 kg.Des gabarits qui n’auraient pas eu à rougir en troisième ligne ! Mais c’est bien le numéro 12 qu’ils auront dans le dos. Pour l’entame du Tournoi, le premier fut décalé en deuxième centre, aux côtés de Jonathan Danty.

Le forfait du Rochelais fera glisser Fickou dans un costume dont il a l’habitude avec le XV de France, lui qui fut souvent associé à Virimi Vakatawa, lequel joue exclusivement 13. En fait, rien ne change pour l’ex-Toulousain, toujours patron de la défense des Bleus grâce à une évolution marquante et admirable.Le génial attaquant de ses premières heures en sélection, capable de placer accélérations et crochets dévastateurs, s’est mué en un élément si précieux dans un collectif pour lequel il sait se sacrifier.Il est l’homme de base du boss de la défense Shaun Edwards et assume son rôle de leader dans ce secteur.Il régule la ligne bleue, mission capitale dans le système agressif voulu par Fabien Galthié, et ses statistiques remarquables sur les plaquages, sortie après sortie, montre aussi combien il est efficace sur le plan individuel.


Offensivement, Gaël Fickou réalise moins de différences,aussi pour libérer des espaces aux talents qu’il a autour de lui.Il sert donc souvent de point de fixation. Charge qui incombe également àBundee Aki avec le XV du Trèfle.Grace à son physique de taureau, l’explosif joueur d’origine néo-zélandaise pèse énormément sur les murailles adverses.Capable de défier frontalement et surtout de trouver de l’avancée, Aki n’est pourtant pas cantonné à cette simple fonction.Loin de là. Garçon complet par excellence, il voit de nombreux ballons lui passer entre les mains et son aisance technique en fait un poison puisque, lors que certains l’attendent au contact, lui s’en sert pour apporter de la continuité dans le jeu.En cela, son profil le rapproche de son adversaire direct du jour : puncheur mais aussi distributeur. C’est d’ailleurs ce qui fait de Fickou et Aki des pierres angulaires de leurs équipes nationales respectives. L’importance du Français n’est plus à confirmer et son alter ego compte 34 titularisations en... 34 sélections. Un duel de chefs.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?