Amateurs - Dans leur poule de Fédérale 2, les Sarcellois font figure d’épouvantail

  • Les joueurs de Sarcelles, en s’imposant quatre fois de suite à l’extérieur, se sont relancés dans leur groupe de Fédérale 2.
    Les joueurs de Sarcelles, en s’imposant quatre fois de suite à l’extérieur, se sont relancés dans leur groupe de Fédérale 2. Photo DR
Publié le

Les Sarcellois produisent des résultats étonnants dans leur poule de Fédérale 2. Jusqu'où iront-ils ?

Les joueurs de Sarcelles viennent de s’imposer quatre fois de suite à l’extérieur dans leur championnat de Fédérale 2. Par la magie des calendriers et des matchs reportés, ils devaient produire un long effort sans interruption sur le terrain des autres. Ils sont ressortis invaincus de cette épreuve, en bouclant leur tour par deux succès très convaincants remportés à Tours (25-31) puis à Gennevilliers (21-23). Au moment de leurs oppositions, les Tourains défendaient mordicus leur envie de sixième place, et les Gennevillois leur objectif de finir deuxième.

Sur ces deux terrains hostiles, les Sarcellois sont allés rabaisser un peu les ambitions locales et prendre des points précieux pour la suite de la compétition. Et ce groupe d’être complètement relancé à sa tête par ces résultats détonants. Derrière les intouchables de Nantes, quatre équipes peuvent encore finir deuxième. « C’est un peu de la folie, commente l’entraîneur de Sarcelles Stéphane Lastapis. Je sais que nos joueurs sont capables de tout. On peut gagner à Nantes et perdre chez nous contre Poitiers. Mais ils méritent vraiment ce qu’ils ont fait. Au mois de Novembre, nous ne savions pas où nous allions. » 

La réorganisation gagnante

Lors de ce fameux mois de novembre, les Sarcellois ont perdu intégralement leur charnière. Le demi de mêlée et capitaine Demba Kane s’est fracturé une main, et l’ouvreur Jonathan Lo s’est sectionné un biceps. Sur quoi s’est greffée la sanction de quatre matchs de suspension pour le centre Amine Kemmas. « On a été un peu perdu à ce moment, mais nous nous sommes réorganisés et nous avons réussi à passer ce mauvais cap », raconte Stéphane Lastapis. Le repositionnement réussi de l’ailier Naoufal El Kadri à l’ouverture ayant notamment permis de conserver une cohésion performante.

Depuis peu, le capitaine Demba Kane est revenu. Jonathan Lo sera là dans un mois. Cette équipe de Sarcelles va se lancer dans une fin de saison au couteau en comptant à nouveau sur l’ensemble de son effectif. « Franchement, je n’ai jamais entraîné une équipe de ce profil, aime à la décrire Stéphane Lastapis. Tout peut se produire avec elle. Elle représente son propre danger. Mais je trouve qu’elle a beaucoup progressé, et nous allons rentrer dans une phase de confrontation directe avec nos concurrents soutenus par une belle confiance en nos moyens. Nous pouvons vraiment monter en Fédérale 1, même si cet objectif n’est pas vital. Nous pouvons aussi passer à côté. C’est une fin de saison très excitante. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Guillaume CYPRIEN
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?