Dan Biggar est venu à bout de l’Écosse

  • Dan Biggar a été impérial face aux Ecossais. Auteur de quinze points et d’un drop salvateur, l’ouvreur aura été l’homme de la victoire galloise. Photo Icon Sport
    Dan Biggar a été impérial face aux Ecossais. Auteur de quinze points et d’un drop salvateur, l’ouvreur aura été l’homme de la victoire galloise. Photo Icon Sport Icon Sport - ActionPlus
Publié le

Le capitaine gallois, Dan Biggar, a mené son équipe à la victoire dans un bras de fer face à l’Écosse, malgré une douleur au genou qui l’aura diminué tout le match. Le pays de Galles a lancé son Tournoi.

La définition même de la persévérance. Dan Biggar a passé 79 minutes sur la pelouse du Principality Stadium de Cardiff ce samedi, et cela a été phénoménal. Pourquoi ? D’abord parce qu’elles ont été de grande qualité. Décisif au pied, il a inscrit quinze des vingt points de son équipe, dont un drop salvateur à dix minutes du coup de sifflet final, qui a rapporté les trois derniers points d’une partie très âpre et dure physiquement. Dans ce duel tactique contre de vaillants Écossais, le capitaine du XV du Poireau a montré toute son intelligence dans la gestion du jeu, faisant les bons choix dans la conduite du jeu, et a fait beaucoup de mal à la défense écossaise. Comme à la 32e minute, lorsque le joueur des Northampton Saints décidait d’aller en touche alors que son équipe avait obtenu une pénalité aux abords des 22 mètres écossais. Un choix risqué, mais payant puisqu’au bout d’un ballon porté bien construit, Thomas Francis marquait en coin le seul essai des siens ce samedi. Biggar terminait la rencontre avec quarante-cinq mètres parcourus balle en main. En défense aussi, on peut aisément dire qu’il s’y est "filé". Celui qui fêtait lors de cette rencontre sa centième cape internationale (97 avec le pays de Galles, 3 avec Lions britanniques) était à créditer de treize plaquages, soit le meilleur total de son équipe avec Jac Morgan ! Pas mal pour un ouvreur, non ? Et si on vous disait qu’en plus, le métronome gallois a souffert toute la rencontre de son genou droit, douloureux dès le début de match après un contact.

En extase, puis ovationné

Boitant lors des différents arrêts de jeu, sans cesse glacé et questionné sur l’évolution de sa blessure, Biggar a pris sur lui tout au long du match, sentant qu’il devait assumer son rôle sur le terrain. Le capitaine a montré l’exemple et a finalement tenu jusqu’à la dernière minute, où il fut remplacé par Callum Sheedy. "La douleur était à peu près gérable, vraiment, rassurait l’ouvreur après le match. Je ne voulais pas céder jusqu’à la fin." Preuve de ce que ce match et cette victoire représentaient pour lui, Biggar semblait dans un état second au coup de sifflet final. En extase absolue, il laissait sortir toute sa rage sur le bord du terrain, exultant et prenant dans ses bras ses coéquipiers. " Pour moi, c’est l’une de mes plus belles victoires sous un maillot gallois", lançait-il au micro du stade dans son interview de fin de match, avant d’être interrompu par l’ovation du public à son égard. "Cela veut tout dire. Ça a été une semaine vraiment difficile. Nous avons dû supporter beaucoup de critiques, à juste titre. Mais revenir jouer ici avec cette foule, retrousser nos manches et obtenir un résultat, cela fait que c’est l’une de mes plus belles victoires lors de mes cent matchs internationaux disputés. Cette équipe est résiliente et sait comment riposter après une mauvaise performance." Un XV du Poireau à l’image de son capitaine donc, plein de courage et qui lance enfin son Tournoi après le lourd revers inaugural en Irlande. Le déplacement en Angleterre lors de la prochaine journée aura pour but de confirmer ce regain de forme. Mais désormais on le sait : le pays de Galles a du cœur et peut compter sur son chef de meute.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?