Et si Waisea ne venait pas ? Les prochains dossiers explosifs sur la rade

  • Waisea Nayacelevu commence à se poser des questions sur son avenir...
    Waisea Nayacelevu commence à se poser des questions sur son avenir... Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Les départs actés de Louis Carbonel et Eben Etzebeth ont provoqué un petit séisme sur la rade, ce dimanche. D'autres sujets chauds sont poutant sur le bureau du président Lemaître : sous contrat, Jean-Baptiste Gros émet des velléités de départ. Waisea, tête d'affiche du recrutement pour 2022-2023, semble lui refroidit par la perspective d'un départ...

Va-t-on assister à un véritable exode des joueurs à l’intersaison ? Après les départ actés de Carbonel et Etzebeth, il se murmure depuis quelques semaines que le pilier international Jean-Baptiste Gros (22 ans, 12 sélections), bien que sous contrat (2025), pourrait imiter son ami et ouvreur, avec qui il fut double champion du monde junior (2018, 2019). Ce dossier-là ne serait pas encore ficelé. Toutefois, selon nos informations, le RCT a obtenu l’accord du Rochelais Dany Priso, qui évolue au même poste et qui va s’engager pour trois saisons.

Autre dossier qui se complique ces derniers jours, celui de la venue de Waisea Nayacalevu, qui s’est engagé à l’automne en faveur de la formation varoise et qui serait moins enclin à venir. Sensation du Top 14 cette saison, dont il compte parmi les meilleurs joueurs, le Fidjien évoque, un interne, son souhait de finalement rester à Paris.

Paris devrait payer une clause de dédit

Les bons résultats actuels du Stade français, son club actuel, et une certaine pression de ses coéquipiers pour le faire rester ne le laisseraient pas insensible.

Sur ce transfert, le RCT est toutefois en position de force : pour que « Waisea » (son nom usuel) puisse changer de décision et demeurer un soldat rose, il lui faut obtenir l’accord de Toulon. Ou que le Stade français paye la clause de dédit du pré-contrat au RCT, généralement équivalente à un an de salaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?