Super League - Micky McIlorum, taillé pour le combat

  • L’ancien joueur de Wigan Micky McIlorum a été le deuxième meilleur défenseur des siens avec trente-cinq plaquages en seulement soixante-trois minutes.
    L’ancien joueur de Wigan Micky McIlorum a été le deuxième meilleur défenseur des siens avec trente-cinq plaquages en seulement soixante-trois minutes. Icon Sport
Publié le

Le talonneur d’origine irlandaise des Dragons Catalans, Micky McIlorum, a été le chef de file des siens jeudi soir, dans l’enfer de St Helens.

La Super League, dans toute sa splendeur, a offert un combat de tous les instants, jeudi soir, pour l’ouverture de la saison. Le remake de la finale 2021 a répondu aux attentes entre deux équipes agressives à souhait et où les plaquages ont été plus appuyés les uns que les autres. Un décor qui une fois de plus était taillé pour le talonneur des Dragons, l’Anglais de 34 ans, Micky McIlorum.

L’ancien joueur de Wigan (2007-2017) a été le deuxième meilleur défenseur des siens avec trente-cinq plaquages en seulement soixante-trois minutes. « Micky Mac » a placé le curseur de l’agressivité au bon niveau, ne se faisant pas pénaliser une seule fois et ne tombant pas un seul ballon. « Ce sont des matchs pour lui. Il ne reculera pas et il insufflera dynamisme et intensité sur chaque montée de ligne », dit de lui le docteur des Dragons, Philippe Roques, présent à St Helens et fidèle au club depuis sa création.

« Ça va, merci, et toi » a répondu McIlorum jeudi soir, en quittant le Totally Wicked Stadium avant de rajouter : « On fera mieux samedi, ce n’est qu’un premier match. On se retrouvera. »

Solide sur chaque duel

Discret et réservé en dehors des terrains, le Wiganer est un soldat avec lequel « tu vas à la guerre » avait déclamé son entraîneur Steve McNamara. Jeudi, il a été le premier a se jeter au milieu de la première empoignade à l’issue de laquelle le pilier Gil Dudson a écopé d’un carton jaune. Il a ensuite mis l’épaule dès que les Anglais l’ont pris pour cible, remportant presque tous ses duels sur l’homme.

Aussi craint que respecté, McIlorum a également eu le geste juste sur la réalisation de Fouad Yaha. La seule de la rencontre, en délivrant une passe millimétrée et surtout dans le timing à Benjamin Garcia, qui a redressé sa course pour Josh Drinkwater. Le demi de mêlée a ensuite ajusté au pied pour son ailier.

Dernière danse ?

Micky McIlorum, qui entame sa cinquième saison chez les Dragons catalans, risque de mettre un terme à sa riche carrière à l’issue de cet exercice mais en attendant, pas question de jouer les préretraités. « C’est pour des matchs comme celui-là que tu t’entraînes et que tu fais ce métier », conclut l’international irlandais (6 sélections, plus 5 avec l’Angleterre), jamais à l’aise face caméra, mais qui reste un compétiteur redoutable.

Ce dur au mal a aussi la mémoire tenace et à en croire sa tête des mauvais jours sur le banc en fin de rencontre, les retrouvailles avec St Helens seront à nouveau électriques En attendant, c’est face à Wakefield que McIlorum passera devant pour le plus grand bonheur des supporters catalans qui ont très vite porté dans leur cœur ce guerrier. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Bruno Onteniente
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?