Tournoi des 6 Nations 2022 - Maxime Lucu en véritable finisseur du XV de France

  • Le Girondin Maxime Lucu est entré en jeu à dix minutes du terme face au XV du Trèfle.
    Le Girondin Maxime Lucu est entré en jeu à dix minutes du terme face au XV du Trèfle. Icon Sport
Publié le

Le demi de mêlée Maxime Lucu a fait son entrée en jeu au Stade de France alors que le résultat final était loin d’être acquis. C’était une grande première pour le Girondin.

C’est une évidence qu’il faut savoir vivre avec son temps, qu’il convient de ne pas rester figé dans le passé. Dans le monde du rugby, il est aujourd’hui entendu que les finisseurs ont remplacé… les remplaçants. Enfin, la modernité et le marketing ne doivent pas non plus aveugler et faire passer des vessies pour des lanternes. Maxime Lucu était pour l’instant le finisseur qui entrait quand le match était fini, tout du moins plié.

Et encore, ce n’était pas toujours le cas, puisqu’il n’avait pas fait son apparition sur la pelouse face à l’Argentine, lors du premier test de la tournée d’automne. La suite : vingt-et-une minutes face à des Géorgiens déjà largués (31-10 en faveur des Bleus lors de son entrée en jeu), puis quatre minutes face aux All Blacks pour partager ce succès historique (la France comptait alors douze points d’avance).

Et même face à l’Italie en ouverture de ce Tournoi, Maxime Lucu, entré en jeu à dix minutes du coup de sifflet final, n’avait plus grand-chose à gérer puisque les Bleus menaient tranquillement 30 à 10. Lucu finissait donc quelque chose de déjà fini. Autant dire qu’il était difficile de commenter les prestations du demi de mêlée de l’UBB et s’il pouvait être une option crédible derrière le capitaine Antoine Dupont, alors que ce dernier est assuré de sa présence sur la pelouse tant que l’avance tricolore n’est pas aussi large que les épaules de Willemse.

« Maxime a fait une très très bonne rentrée »

La surprise a donc été grande quand le crâne chauve de Maxime Lucu est apparu à côté de William Servat le long de la ligne de touche. Le chronomètre affichait la 67e minute et au même moment, François Cros, venait de voler un précieux ballon en touche permettant ainsi aux Bleus de conserver une avance aussi maigrichonne qu’un mannequin lors de la « Fashion Week » parisienne.

Rien n’était acquis et le K.-O. n’était plus très loin notamment sur cette séquence incroyable de trois minutes qui retardait le changement jusqu’à la 70e minute. Mais, cette fois, l’ancien Biarrot entrait en jeu en véritable finisseur, en étant notamment à l’origine de l’action qui amenait l’essai refusé à Melvyn Jaminet.

Il récupérait un ballon chaud, puis il assurait le soutien de Thibaud Flament, enchaînant les interventions précises. « Maxime a fait une très très bonne rentrée, solide, ce qu’il fait avec nous depuis le début », commentait Fabien Galthié, expliquant ce choix de confier des responsabilités plus importantes au demi de mêlée girondin : « Il était bienvenue de protéger et de faire sortir Antoine car il n’a pas encore atteint sa plénitude en terme physique. Il n’a joué que deux matchs avec nous et un avec Toulouse. On a jugé que c’était le bon moment pour apporter une forme de régulation différente. Maxime est totalement dédié à la cause et il marche main dans la main avec Antoine. C’est super. »

Maxime Lucu a pesé sur les débats pour la première fois de sa jeune carrière en Bleu, où il est bien conscient qu’il devra composer avec la présence du meilleur joueur du monde à son poste : « Dès que j’ai l’opportunité de jouer, j’essaie de montrer que moi aussi je peux représenter mon pays. Mais se comparer à Antoine, ce ne serait pas légitime, il reste le capitaine de l’équipe de France et le meilleur joueur du monde. » Qui a, cette fois, eu besoin d’un second pour finir le travail. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?