Élite 1 - Troisième des quatre chocs de la poule B

  • Après neuf jours de stage en Bleu, les internationales françaises, à l’image d’Emeline Gros, ici à gauche balle en main, retrouvent leurs clubs et l’Élite 1 avec un choc ce dimanche, entre les Montpelliéraines de Patrick Raffy (en haut à droite) et les Bordelaises de Florent Torregaray (en bas à droite). Photos B. B.
    Après neuf jours de stage en Bleu, les internationales françaises, à l’image d’Emeline Gros, ici à gauche balle en main, retrouvent leurs clubs et l’Élite 1 avec un choc ce dimanche, entre les Montpelliéraines de Patrick Raffy (en haut à droite) et les Bordelaises de Florent Torregaray (en bas à droite). Photos B. B.
Publié le

Élite 1 - Ce week-end, troisième volée de l’affrontement à trois que se livrent Bordeaux, Montpellier et Blagnac. En cette fin de saison, la lutte bat son plein.

Nous avons quitté l’Élite 1, il y a trois semaines, avec un suspens haletant pour la fin de saison, dans cette poule B, avec Montpellier leader, Bordeaux, deuxième, et le finaliste Blagnac, troisième. Depuis, le BRF a accueilli les deux premiers, pour rattraper les matchs en retard, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça a ferraillé. Tout d’abord Blagnac avait complètement étouffé Montpellier, 21 à 8, avant de se faire contrer par Bordeaux 8 à 20 la semaine suivante, dans un match qui ressemblait étrangement à la dernière finale. Nouveau duel entre ce trio de tête ce week-end, et ce sont les deux leaders qui se défient.

Le nouveau gros : Bordeaux, se déplace chez l’ancien mastodonte : Montpellier, et les visiteuses ont de l’appétit. "L’objectif en début de saison était de finir troisième, derrière les deux favorites de cette poule. Et puis on a battu Montpellier à la maison, ça nous a fait réfléchir. Et puis on a battu Blagnac à Blagnac et depuis nos objectifs sont revus à la hausse. On veut finir dans les deux premières", affirme Florent Torregaray, entraîneur des Lionnes, invaincues cette saison. L’évidence a sauté aux yeux du Girondin, l’équipe qui terminera troisième de cette poule aura le malheur de croiser le champion de France en titre, l’ASM Romagnat, dès les quarts de finale. "Mais le plus dur, assure-t-il, commence maintenant. Avant nous étions là pour emmerder les gros. Maintenant, ils ne nous abordent plus comme une équipe qu’il faut naturellement battre, mais comme une équipe qu’il faut se préparer à battre. Il nous reste trois matchs avant la phase finale, le but c’est d’en gagner deux sur trois." Trois matchs et pas des moindres pour les Lionnes du Stade bordelais, puisque les leaders affronteront leur dauphine ce week-end, le troisième et le quatrième. Mais l’objectif fixé par le coach devrait leur permettre de finir première.

La puissance Montpelliéraine face aux contres adverses

Les Bordelaises arriveront gonflées à bloc ce week-end, face à des Montpelliéraines qui craignent la défense et la capacité de contre de leurs adversaires. Une rencontre que Patrick Raffy, entraîneur des Cistes, n’a pas pu préparer dans les meilleures conditions, avec ses internationales, retenues en stage de préparation en Corse jusqu’à ce mardi. "Ce choc pour nous, c’est un peu le dernier de la saison avant la phase finale. Le fait que Bordeaux gagne à Blagnac, pour nous c’est une bonne chose, parce que ça nous permet d’être leader et d’avoir notre destin en main. Le revers de la médaille c’est qu’elles arrivent pleines de confiance, avec aucune pression." Pas épargné par les blessures, ce dernier pourra compter sur le retour de pas mal de joueuses. Romane Ménager tout d’abord : "On avait pris nos précautions avec elle contre Blagnac, mais elle devrait être là ce week-end."

Tout comme, Caroline Boujard et Marine Ménager, touchées contre Blagnac (respectivement coupure à l’intérieur de la bouche et torsion de la cheville). Pas à la hauteur dans les secteurs de la conquête dans les matchs les plus importants de la saison, le MRC, force d’une puissance individuelle et d’une expérience hors-norme, tentera de renverser des Bordelaises invaincus cette saison. En tout cas le spectacle devrait être au rendez-vous ce dimanche à 15 heures avec le beau temps et du talent au rendez-vous.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Baptiste BARBAT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?