TOP 14 - Enzo Hervé, le temps de la confirmation

  • Enzo Hervé a impulsé le dernier essai briviste contre Clermont en jouant parfaitement après contact. Photo Icon Sport
    Enzo Hervé a impulsé le dernier essai briviste contre Clermont en jouant parfaitement après contact. Photo Icon Sport
Publié le

À seulement 23 ans, Enzo Hervé s’est affirmé comme l’un des leaders de la ligne de trois-quarts briviste. De nouveau décisif contre Clermont, l’Ouvreur doit maintenant confirmer face à l’armada du MHR.

Contre Clermont samedi dernier, Enzo Hervé a de nouveau été décisif. Tout d’abord en servant magnifiquement Axel Muller dans l’intervalle d’une passe après-contact bien venue, puis en jouant vite une pénalité qui amèna l’essai du break de Thompson-Stringer. L’intéressé raconte : "Je sentais qu’on prenait l’ascendant. Si ce n’était que trois points, Clermont restait dans le match alors qu’un essai permettait de leur mettre un coup derrière la tête. Au final, je joue vite cette pénalité, pourtant bien placée, je tombe mais Hayden marque donc c’est vraiment positif. Si l’on n’avait pas marqué, je sais que j’aurais entendu les coachs…" Oui mais voilà Enzo Hervé a su sortir de sa boîte au bon moment pour permettre au CAB de repartir sur une dynamique positive. "Ça faisait quelques semaines que j’étais moins bon. Pour être honnête, je ne fais pas la meilleure saison de ma vie. Mais je continue de travailler dur chaque semaine pour être performant et ce match fait du bien mentalement", reconnaît l’ouvreur.

Après une saison pleine l’an dernier, Enzo Hervé a de nouveau toute la confiance du staff. Il est même le deuxième joueur le plus utilisé de l’effectif briviste avec plus de 1 000 minutes passées sur les terrains (1 002 minutes contre 1 011 pour Axel Muller). "Les coachs n’ont fait gravir les échelons petit à petit, tient à souligner Enzo Hervé. Jean-Baptiste (Péjoine) et Jeremy (Davidson) m’aident beaucoup. Même s’ils ne sont pas toujours sur le terrain, des cadres comme Stuart (Olding) et Thomas (Laranjeira) sont aussi très importants de par leur expérience et leurs conseils. J’ai la chance d’évoluer dans un groupe assez jeune. Ça me permet de m’imposer plus facilement."

Refaire du Stadium une citadelle imprenable

Maintenant pour Enzo Hervé et les Brivistes, l’heure de la confirmation est venue. La venue du MHR, deuxième, est un gros défi à relever. "Montpellier, c’est encore au-dessus de Clermont. C’est une équipe parfaite pour jouer à l’extérieur. Ils ont un paquet d’avants très performant, et sont très disciplinés."

L’avantage pour les Corréziens ? Celui d’évoluer de nouveau à domicile, dans un Stadium plein. Une enceinte qu’Enzo Hervé et ses partenaires veulent de nouveau rendre difficile à prendre. "Notre survie passe avant tout par une invincibilité à domicile. À nous de nous montrer intraitable au Stadium devant nos supporters." D’autant que Brive, cinquième équipe à domicile du Top 14, possède toujours l’avantage d’avoir un match en plus à jouer devant son public que Biarritz et Perpignan. "Mais attention ce championnat est très aléatoire, prévient l’ouvreur. Personne n’est décroché. On a vu que toutes les équipes étaient capables de faire des coups. Nous avons toujours l’avantage de recevoir une fois de plus, mais il ne faut pas se reposer sur ça."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?