Le Toulouse Olympique en mode rachat

  • Au sortir d’une intersaison mouvementée et d’une défaite inaugurale à domicile, les Toulousains de Tony Gigot ne sont pas dans les meilleures dispositions à l’heure de se rendre à Salford. Photo Stéphanie Biscaye
    Au sortir d’une intersaison mouvementée et d’une défaite inaugurale à domicile, les Toulousains de Tony Gigot ne sont pas dans les meilleures dispositions à l’heure de se rendre à Salford. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

Après son faux pas contre Huddersfield, le TO veut rebondir. pas résignés, Les Toulousains préparent le déplacement à Salford (dimanche 16 heures), avec l’envie d’aller chercher la victoire face un adversaire qui est revenu victorieux de Castleford.

Toute la France treiziste attendait autre chose de Toulouse pour sa première en Super League. De cette lourde défaite face à Huddersfield (42-14), l’entraîneur principal, Sylvain Houlès, n’a pas cherché la moindre excuse. Une défaite dure à accepter puisque le dernier écart de route remontait au 29 septembre 2019 (demi-finale du Championship face à Featherstone). « Nous avons eu la chance de mener au score mais ensuite, nous avons été mauvais, très mauvais, précise le coach olympien. Nous ne pouvons pas avoir le moindre regret. Nous avons perdu totalement le fil à la reprise, avec une mauvaise gestion de rencontre. Surtout, notre jeu au pied a été très déficient. Quand on revoit le match à la vidéo, notre défaite est logique. C’est l’apprentissage du haut niveau. C’est un championnat très relevé. En Championship, on imposait notre jeu. Cette fois, ce fut Huddersfield qui a imposé le sien. Il est temps de réagir. »

À Salford dimanche

Après ce faux pas inaugural, les Toulousains effectuent, dimanche, leur premier déplacement en Super League de leur histoire, sur l’herbe de l’AJ Bell Stadium de Salford, une formation pas vraiment inconnue. En 2018, les deux équipes avaient été adversaires lors de la seconde phase de l’épreuve. Les Rouges de Salford s’étaient largement imposés (44-10). La saison écoulée, les Anglais se sont classés onzièmes et premiers non relégables. Mais en 2019 et 2020, Salford a disputé la finale de la Super League face à St Helens (défaite 6-23) puis celle de la Cup face à Leeds (défaite 17-16). Lors de la première journée, le week-end dernier, Salford a fait un déplacement fructueux à Castleford (26-16), le dernier finaliste de la Cup. « Nous allons être confrontés à une excellente équipe, reprend Sylvain Houlès. Sa charnière fait partie des meilleures de la Super League. Marc Sneyd et Brodie Croft sont deux rouages essentiels de cette formation. Le centre, Tim Lafai, a fait ses preuves en NRL. Cette équipe est de qualité mais nous ne sommes pas du tout résignés. Nous préparons ce match pour faire un résultat. Les joueurs ont été touchés dans leur orgueil, ils sont en mode rachat. Je ne pense pas que nous puissions être aussi mauvais que samedi dernier. Nous ne pouvons que mieux faire. »

Sans Dominique Peyroux

à l’issue de la rencontre face à Huddersield, le staff médical a enregistré un nouveau pensionnaire à l’infirmerie. Après le centre Mathieu Jussaume, l’ailier Latrell Schaumkel, le deuxième ligne Harrison Hansen et le pilier Gadvin Springer (qui a repris l’entraînement avec le groupe), voilà que le deuxième ligne Dominique Peyroux sera absent en Angleterre. « Il souffre d’une légère lésion aux adducteurs. Il ne pourra pas être aligné lors de la réception de Warrington mais normalement, il sera apte le 5 mars pour la venue de Wigan », déclare le coach toulousain. Son remplacement sera assuré par Mitch Garbutt. Dimanche, Messieurs les Toulousains, montrez-nous votre vraie valeur !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?