PRO D2 - Mathieu Cidre (entraîneur des avants de Carcassonne) : « C’est une pression positive »

  • "C’est une pression positive " "C’est une pression positive "
    "C’est une pression positive "
Publié le

L’opposition de ce soir face à Provence Rugby est-elle un tournant de la saison ?

Tout à fait ! Je confirme que c’est bel et bien un tournant de la saison. Après son succès à Montauban, l’équipe de Provence s’est relancée dans la course au top 6 et par la force des choses, il devient un concurrent direct. De plus pour prétendre à la qualification, cela passe principalement par des performances à l’extérieur. Ce soir, c’est vrai, on livre une rencontre capitale, mais pas forcément décisive.

Provence Rugby s’est brillamment imposé à Montauban. Êtes-vous surpris par cette performance ?

Pas du tout c’est une équipe à fort potentiel, une équipe complète dans toutes les lignes qui possède d’excellents leaders de jeu. De plus, Montauban était invaincu sur sa pelouse avant cette rencontre. Le résultat de Provence Rugby prend encore un peu plus d’éclat. Au match aller, n’oublions pas que cette équipe était venue s’imposer à Albert-Domec.

Justement, revenons sur ce match aller. Vous échouez 30 à 28 alors que vous meniez 28 à 20 à dix minutes du terme. Avec le temps, ce match n’est pas le gros regret de cette phase aller ?

En effet, lors de cette phase aller, il y a eu trois revers à domicile : Mont-de-Marsan, Provence Rugby et Oyonnax. Face à Oyonnax, nous avons été surclassés, il n’y a aucun regret. En revanche Mont-de-Marsan et Provence sont deux oppositions qui laissent un goût vraiment amer. Face au Stade montois, on s’incline, 26 à 22, en inscrivant trois essais alors que notre adversaire score essentiellement au pied. Celle face à Provence est vraiment frustrante. L’équipe a commis un péché d’orgueil. À moins de dix minutes de la fin, on mène largement. Dans nos têtes, on est déjà aux vestiaires. Notre adversaire a trouvé les ressources pour aller chercher la victoire. Il a montré ce soir-là qu’il avait du caractère. Ces revers à la maison, il a fallu les compenser par des performances à l’extérieur. Nous nous sommes imposés à Bourg-en-Bresse, Narbonne, Colomiers et Rouen. Disons que l’USC sait voyager.

Votre équipe a t-elle la pression avant cette rencontre ?

Comme toutes les rencontres, mais c’est une pression positive. En ce moment, nous sommes dans le haut du tableau. C’est beaucoup plus grisant de préparer des matchs décisifs pour la qualification que de jouer le maintien ou le milieu de tableau. Il est vrai qu’à l’entraînement, on voit que les joueurs sont motivés, ils sont conscients qu’ils peuvent vivre quelque chose d’extraordinaire.

Vous semblez en souffrance au niveau du côté gauche de la première ligne. Vous rentrez des joueurs à ce poste ?

Nous ne pourrons pas utiliser les services d’Andreï Ursache qui a été soumis au protocole commotion lors du match face à Montauban. Il sera opérationnel pour la réception de Narbonne. Youssef Amrouni est sorti en fin de rencontre face à Bourg-en-Bresse, il a été remplacé par l’espoir Nugzar Somkhisvili. Youssef pourra finalement jouer ce soir. Nous bénéficions du retour de Thierry Futeu, lequel disputait le Tournoi B avec la sélection espagnole.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?