TOP 14 - Le MHR et sa discipline de fer

  • Depuis l’arrivée de l’ancien arbitre Alex Ruiz dans son staff, le MHR est devenu l’équipe la plus disciplinée du Top 14.
    Depuis l’arrivée de l’ancien arbitre Alex Ruiz dans son staff, le MHR est devenu l’équipe la plus disciplinée du Top 14. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Depuis l’arrivée de l’ancien arbitre Alex Ruiz dans son staff, le MHR est devenu l’équipe la plus disciplinée du Top 14. Idéal pour s’imposer à l’extérieur.

La Corrèze est une destination qui ne réussit pas aux Montpelliérains. Mais alors pas du tout. le chiffre que vous trouverez juste dessous cet article en atteste. Ce sont les faits, l’histoire. Alors, va-t-elle une fois de plus se répéter ? Pas si sûr… d’abord parce que vous savez que plus une série dure, plus elle approche de sa fin. Et ensuite parce que le MHR débarque aujourd’hui en Corrèze avec une nouvelle arme. Et pas n’importe laquelle. Celle qui fait gagner des matchs, et souvent ceux à l’extérieur. Nous voulons parler de la discipline.

C’est simple : le MHR est l’équipe la plus disciplinée du Top 14. En 15 matchs, les hommes du manager Philippe Saint-André ont concédé seulement 137 pénalités. C’est le meilleur résultat du Top 14. Derrière, on trouve Toulon (146), Clermont (151), ou le Racing (164). Vous rétorquerez à juste titre que toutes ces équipes ne comptent pas le même nombre de rencontres. C’est vrai. Mais ne vous fatiguez pas, nous avons calculé pour vous les moyennes et avec 9,1 pénalités concédées par match, le MHR est bel et bien l’équipe la plus disciplinée du Top 14. Elle devance même le leader provisoire du championnat, l’Union Bordeaux-Bègles qui en concède en moyenne 11,6. Un écart que vous ne trouverez peut-être pas abyssal, mais qui compte à haut niveau.

 

La discipline, talon d’Achille du CAB

Il compte d’autant plus à l’extérieur, sur la pelouse d’un adversaire qui surfe sur une série de six victoires contre vous au Stadium, mais lesquelles ont souvent été courtes : sur ses six dernières oppositions, les Corréziens ne se sont imposés que par moins de six points (5,83, pour être précis). Soit deux pénalités. Et c’est d’autant plus important que la discipline est justement le talon d’Achille de ce coriace adversaire : en 17 matchs, les Brivistes ont concédé 207 pénalités. Soit 12,2 par rencontre, le plus mauvais score du Top 14, à quasi ex æquo avec le Biarritz Olympique (204 pénalités, 17 matchs). Vous comprenez maintenant pourquoi cette rencontre pourrait se jouer sur un (ou deux) coups de sifflet ?

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?