Un Racing costaud face au leader bordelais !

  • Finn Russell a résiste à un plaquage de Thomas Jolmes !
    Finn Russell a résiste à un plaquage de Thomas Jolmes ! Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Héroïques ce dimanche soir, les Racingmen ont fait tomber l’Union Bordeaux-Bègles, jusque-là invaincue sur sa pelouse. Quel exploit !

Du côté des Hauts-de-Seine, le président Jacky Lorenzetti a coutume de juger les doublons comme "vertueux" parce qu’ils équilibrent les forces d’un championnat qui serait indéniablement plus figé, s’ils n’existaient pas. Alors, est-ce la faute à un début de saison en partie foiré ? Ou est-ce simplement conjoncturel ? Toujours est-il que cette saison, le Racing est bien moins impacté par les doublons qu’il ne le fut jadis, au temps où il était, avec Toulouse et Clermont, le principal pourvoyeur d’internationaux français. Pour ce déplacement à Bordeaux, Laurent Travers et son staff déploraient donc seulement l’absence de Gaël Fickou, protégé par Fabien Galthié en vue du choc de ce week-end, à Edimbourg. Et globalement, le 15 majeur du 92 avait belle allure sur la pelouse de Chaban-Delmas, avec Finn Russell à la baguette, Baptiste Pesenti de retour dans la cage et, au fond du terrain, le meilleur arrière du championnat qu’est aujourd’hui Kurtley Beale.

En Gironde, face à un adversaire qui lui réussit généralement peu, les coéquipiers de Maxime Machenaud ont dimanche soir livré une très belle performance, défendant comme des damnés, lançant quelques belles attaques où Virimi Vakatawa et Juan Imhoff firent du grabuge, renversant finalement à la régulière le leader du championnat : ici, on relatera d’ailleurs l’essai magnifique aplati en début de deuxième période par le Puma Imhoff qui, décalé par une passe magnifique de Kurtley Beale, prit tout le monde de vitesse après avoir prolongé l’action au pied…

Beale, énorme, est sorti blessé…

Dans le droit fil de ce que les Franciliens réalisent depuis la fin d’année dernière, ce déplacement en Nouvelle-Aquitaine a donc une nouvelle fois prouvé que les récents progrès affichés par cette équipe, aux fraises en début de saison, étaient tout sauf illusoires. Le Racing est en forme. Mieux, à la faveur de cet excellent résultat en Gironde, le Racing avance, grignote son retard sur le wagon des qualifiés et s’installe comme l’une des équipes à surveiller (doux euphémisme…) sur cette fin de saison.

Au crépuscule de cette rencontre, on retiendra le match une nouvelle fois stratosphérique de Kurtley Beale, malheureusement sorti blessé de Chaban-Delmas ; la grande prestation de Juan Imhoff, défenseur pugnace et finisseur hors du commun, la belle activité balle en mains ou dans le jeu au sol de Yoan Tanga ou les quelques fulgurances de Virimi Vakatawa, lequel retrouve petit à petit le niveau qui était le sien la saison dernière. Attention, les géants des Hauts-de-Seine sont bel et bien de retour !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Marc DUZAN
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?