Vili exclu du groupe France pour un écart de conduite

  • Tani Vili a été écarté du groupe du XV de France après un écart de conduite.
    Tani Vili a été écarté du groupe du XV de France après un écart de conduite. Icon Sport
Publié le

Écarté pour raisons extra-sportives du groupe clermontois qui affrontait le Stade rochelais samedi soir, Tani Vili a également été libéré par le staff tricolore après cette incartade.

Lorsque la FFR communiqua jeudi matin les noms des quarante-deux joueurs amenés à préparer le match face à l’Ecosse, Tani Vili faisait partie des garçons retenus par Fabien Galthié et son staff. Considéré comme "non-protégé" par la convention LNR-FFR, il aurait même dû affronter le Stade rochelais ce week-end avec l’ASMCA et revenir à Marcoussis dimanche soir. Que s’est-il passé, dès lors ? Pourquoi ledit Vili ne fut-il pas aligné au stade Deflandre et fut même libéré, dans la foulée, du squad tricolore au profit de Jonathan Danty ?

La réponse à cette question se trouve du côté de l’Auvergne et, selon nos confrères de La Montagne, le joueur aurait donc été sanctionné par son manager Jono Gibbes, lequel reprocherait à l’un de ses meilleurs attaquants plusieurs écarts de conduite, dont un retard à l’entraînement, et pourrait bientôt lui signifier une mise à pied. Le staff des Bleus, alerté par la situation clermontoise, aurait alors souhaité ne pas aller à contre-courant de la décision du manager de l’ASMCA et c’est ainsi que Danty, en phase de reprise mais pas encore à 100 % de ses moyens physiques, fut rappelé en fin de semaine dernière dans le groupe tricolore. Est-ce une aubaine ? Ou alors, y a-t-il une prise de risque pour les Bleus ? Un peu des deux, mon général. Toujours est-il qu’avant d’aborder le troisième round de la compétition, le squad français affiche quasiment complet.

Quasiment, hein ? Oui. Matthieu Jalibert, blessé et absent face à l’Italie puis l’Irlande, ne sera pas du voyage en Ecosse, ce week-end. Le Bordelo-Béglais, toujours touché à la cuisse, a rejoint Saint-Raphaël (Var) afin de compléter sa rééducation et ne devrait donc revenir à la compétition qu’au pays de Galles, à l’occasion du quatrième round de la compétition. Pour rappel, c’est le Toulousain Thomas Ramos qui couvrait, sur le banc de touche, le poste d’ouvreur du XV de France face à l’Italie et l’Irlande. Le Toulonnais Swan Rebbadj et le Palois Antoine Hastoy ont également été touchés en Top 14. Ils ont respectivement été remplacés par Jordan Joseph (Pau) et Léo Berdeu (Lyon). À noter que Joseph, décevant au Racing et très fort depuis qu’il a été prêté à Pau, est appelé pour la première fois par Fabien Galthié.

Enfin, le deuxième ligne du Castres olympique Florent Vanverberghe a dû samedi soir quitter la pelouse de Pierre Fabre à la huitième minute. Il souffrirait d’une grosse entorse de la cheville et ne pourra donc rejoindre le groupe France pour préparer le match face aux Ecossais. Vanverberghe, un familier du squad tricolore depuis le début de l’ère Galthié, a donc été remplacé par le Parisien Pierre-Henri Azagoh.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Marc DUZAN
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?