Les résumés de la 18e journée de Nationale

  • Photo d'illustration
    Photo d'illustration Icon Sport - Matthieu Mirville
Publié le

Retrouvez les comptes-rendus de la 18e journée de Nationale, qui s'est disputée ce week-end.

Soyaux-Angoulême - Cognac-Saint-Jean-d’Angély 29 - 13

À Angoulême - Vendredi 20 heures - Soyaux-Angoulême bat Cognac-Saint Jean d’Angély 29-13 (10-7). Arbitre : M. Charleroy (Centre-Val-de-Loire). 5 000 spectateurs.


 

Soyaux-Angoulême : 2E Saubusse (25e), Laforgue (80e) ; 5P de Saubusse (17e, 57e, 59e, 63e, 67e), 2T Saubusse (26e), Pehau (80e). Carton jaune : Laforgue (80e)

Cognac-Saint-Jean-d’Angély : 1E Kerr (9e), 1T Lalarme (9e) ; 2P Lalarme (44e, 50e). Cartons jaunes : Lavetanakoroï (31e), Billou (80e).


 

Soyaux-Angoulême 15. Lafitte ; 14. M. Laforgue, 13. Mau, 12. I. Ayarza, 11. Zebango (Naqiri, 54e) ; 10. Ugalde (Pehau, 73e), 9. Saubusse (Rubio, 73e) ; 7. Tskhadadze (Burgaud, 71e), 8. Gibouin (cap), 6. Nabou ; 5. Sutiashvili (Va’aï, 47e), 4. Roux ; 3. Kumbirai (Vartan, 71e), 2. R. Ayarza (Bidart, 47e), 1. Odishvili (El Ansari, 64e).

Cognac-Saint-Jean-d’Angély 15. Dospital ; 14. Lotawa, 13. Kerr, 12. Mioche (Villanove, 71e), 11. Avinens ; 10. Lalarme, 9. Billou (cap.) ; 7. Sordia (Bidegain, 64e), 8. Davetawalu (Gulizzi, 74e), 6. Gulizzi (Thomas, 54e) ; 5. Lavetanakoroi, 4. Lynch ; 3. Sharashidze (Hygonnet, 47e), 2. Gau (Prudhon, 52e), 1. Tougne (Aho, 47e).


 

Les meilleurs : À Soyaux-Angoulême, Saubusse, I. Ayarza, Ugalde, Nabou, Gibouin; à Cognac-Saint-Jean-d’Angély, Billou, Lalarme, Sordia, Dospital, Kerr.


 

Défait à l’aller sur sa pelouse (24-27), l’Union Cognac/Saint-Jean-d’Angély entre idéalement dans la partie. Kerr crochète son vis-à-vis, résiste au retour de Lafitte et file à l’en-but, Lalarme transforme et met l’UCS sur de bons rails (0-7, 10). C’est finalement Saubuse qui débloque le compteur du SA XV d’abord d’une pénalité, puis en inscrivant un essai de filou qu’il transforme lui-même (10-7, 26). À la pause ce sont les Angoumoisins qui font la course en tête (10-7), mais les visiteurs restent au contact. Au retour des vestiaires, Lalarme permet à l’UCS, grâce à deux pénalités de reprendre le score (10-13, 50). Mais, le demi de mêlée du SA XV Saubusse enquille à son tour les pénalités et permet à Soyaux-Angoulême de reprendre le score (22-13). En toute fin de rencontre, c’est l’ancien de l’UCS, désormais ailier du SA XV Maxime Laforgue qui inscrit le deuxième essai pour les locaux, Péhau transforme. Soyaux-Angoulême s’impose (29-13). Dorian BERCHENY


 

Dijon - Aubenas-Vals 11 - 8

À LONGVIC - Dimanche 15h - Dijon bat Aubenas 11-8 (11-5). Arbitre: M. Bouzac (Auvergne Rhône-Alpes). 900 spectateurs.


 

Dijon : 1E Altier (2e) ; 0T 2P Fuertes (13e, 20e). Carton jaune : Sproston (49e). Carton rouge : Alarcon (71e).

Aubenas-Vals : 1E Clément (39e) ; 1P Baudy (50e). Carton jaune : Reynaud 49e, Guarese 54e.


 

Dijon 15. Altier ; 14. Odiete, 13. Conduche, 12. Liabot, 11. Alonso (21. Vercruysse 39e) ; 10. Fuertes, 9. Dufau (20. Garnier 62e) ; 7.Desbordes 8. Majola (23. Brou 52e-62e), 6. Amiot (19.Fromenteze 6e) ; 5. Quarrie, 4. Alarcon ; 3. Sproston (23.Brou 62e), 2. Tabarot (16. Peyri 50e), 1. Bécasseau (cap) (17. Jamet 65e) Non entrés en jeu : 18. Mze, 22.Mieres.

Aubenas-Vals 15.Baudy (22.Andreu 53e) ; 14. Fournier, 13. Berrard (21. Vérot 53e), 12. Ramette, 11. Clément ; 10. Porcher (19. Renou 53e), 9. Lacroix ; 7.Guetat (cap), 8. Jarmouni (16. Arnaud 59e-64e), 6.Gontard ; 5.Gendre (18. Sylvestre 70e), 4. Fulachier ; 3.Balas Burel (23.Nardi de Sousa 41e), 2. Sauzaret (17. Reynaud 46e), 1.Guarese (16.Arnaud 65e) Non entré en jeu : 20. Benoist.


 

Les meilleurs : À Dijon, Desbordes, Quarrie, Majola, Altier, Bécasseau ; à Aubenas, Jarmouni, Gontard, Guetat, Lacroix.


 

Vent dans le dos, les Bourguignons prennent les devants. Virevoltant, l’arrière Paul Altier file à l’essai (2e). Les Dijonnais scorent par Fuertes, dominent en mêlée fermée et campent dans le camp adverse. Toutefois, ils ne parviennent pas à concrétiser ces temps forts et encaissent un essai en contre-attaque, bien amené par Lacroix pour Clément. À la pause, l’écart est mince (11-5). Aubenas revient dans l’aspiration de Dijon. Alors que les Bourguignons finissent en infériorité numérique, les visiteurs manquent à leur tour de réalisme (pénaltouche expédiée en ballon mort, drop manqué, lancer perdu en touche). Toutefois, ils bénéficient encore d’une ultime munition après la 80e minute. Ils balaient le terrain et parviennent près de l’en-but sur le côté gauche. Mais le centre Ramette est propulsé en touche d’en-but par le duo Odiete-Garnier. Julien VEYRE


 

Tarbes - Massy 14 - 21

À TARBES - Samedi à 14heures - Massy bat Tarbes 14-24(MT 6-11) Arbitre : M. Cyrille Boulay (Occitanie), spectateurs : 400


 

Tarbes : 1 E Berbizier (80e), 3 P Berbizier (6e, 34e, 50e) Carton jaune: Paulet (39e)

Massy : 2 E Antunes (40e), Carré (76e), 1 T Kotze (76e), 4 P Ortolan (16e, 37e, 42e, 67e)


 

Tarbes 15. Berbizier ; 14. Dumestre (20. Paulet 29e), 13. Duffau, 12. Stanaway (22. Vakacegu 67e), 11. Oltmann ; 10. Lhusero ; 9. Dulucq; 7. Ricart (21. Meron 50e), 8. Manu (18. Saint Guilhem 67e), 6. Real; 5. Maximin (19. Sajous 67e), 4. Maninoa ; 3. Aulika (3. Duny 41e), 2. Mondon (16. Lamothe 70e), 1. Bessonart (17. Erasmus 29e).

Massy 15. Carre ; 14. Antunes, 13. Seigneuret (22. Jacomme 50e), 12. Guillomot, 11. Preira ; 10. Ortolan (21. Kotze 68e) ; 9. Prier (20. Boissinot 77e) ; 7. Grenod (19. Loubiere 51e), 8. Penitito (7. Grenod 63e), 6. Decubber ; 5. Chauveau (18. Oulai 24-28), 4. Pleindoux (18. Oulai 60e); 3. Visser (23. Vickos 59e), 2. Trassoudaine (16. Chabaudie 59 e), 1. Sanguinetti (17. Correa 63e).

Les meilleurs : À Tarbes, Lhusero, Ricart, Maximin, Real, Mondon ; à Massy, Antunes, Carré, Kotze, Ortolan.


 

Encore un match à zéro point pour les Tarbais contre une grosse équipe de la poule. Pourtant ils n’ont pas à rougir de cette défaite tant ils ont mis de cœur à l’ouvrage mais une nouvelle fois ils ne sont pas parvenus à concrétiser leurs nombreux temps forts. Début de rencontre à leur avantage et 3 points inscrits par Berbizier puis égalisation d’Ortolan au quart d’heure de jeu. Nouvelle égalité à 6 partout puis un essai de l’ailier Antunes juste avant la pause. Ensuite après des pénalités réussies de part et d’autre dès la reprise, les visiteurs allaient profiter d’une baisse de régime de leurs adversaires pour se détacher au score et asseoir leur victoire en inscrivant une pénalité et un essai. Le dernier mot revenait à Berbizier qui était le plus prompt à reprendre le ballon dans l’en-but visiteur, insuffisant tout de même pour obtenir le bonus défensif. Jean-Louis BLEZE-PASCAU


 

Blagnac - Chambéry 20 - 17

À BLAGNAC- Samedi 16 heures- Blagnac bat Chambéry 20-17 (6-6). Arbitre : Pierre-Olivier Julien. 800 spectateurs.


 

Blagnac :2E Augustin (62e), Vernetti (77e) ; 2T Renaud (64e, 77e) ; 2P Augustin (18e, 32e). Cartons jaunes : Ravier et Seunes (temps additionnel). Carton rouge : Biscioni (12).

Chambéry : 1E Hecquet (temps additionnel) ; 4P Moreno (13e, 35e, 49e, 57e).


 

Blagnac 15.Augustin (21.Vernetti, 68e) ; 14.Graulle (11.Tardieu, 79e), 12.Moleana, 13.Vareilles (20.Renaud, 60e), 11.Tardieu (16.Martin, 22e) ; 10. Seunes, 9. Ravier ; 7.Medvès (18.Tolofua, 67e), 8.Vachon, 6.Verdy (19.Ponsole, 47e) ; 5.Mutel (22.Lecomte, 56e), 4.Bekov (17.Bertrand, 55e) ; 3.Lorenzon (23.Pelmard, 60e), 2.Villerouge, 1.Biscioni.

Chambéry 15.Hecquet ; 14.Nenning, 13. Velten, 12.Neiceru (22.Cilliers, 28e), 11.Mawalu ; 10. Moreno (20.Lacombe, 68e), 9. Nocete (21.Phillips, 47e) ; 7.Coignat, 8.Gascou (19.Polutele, 47e), 6.May ; 5.Bardos (18.Grégeois, 72e), 4.Guyot (cap) ; 3.Kundiona (23.Sauzaret, 14e), 2.Primault (16.Brute de Rémur, 64e), 1.Savin (17.Camara, 56e).


 

Les meilleurs : À Blagnac, Seunes, Villerouge, Ponsole ; à Chambéry, Gascou, Guyot.


 

Chambéry n’a pas rendu une mauvaise copie, loin s’en faut, avant-hier. L’animation offensive des protégés de Julien Brugnaut et de David Mélé est même d’une qualité supérieure à celle des Niçois et sensiblement égale à celle des Dacquois, autant d’équipes avec lesquelles les Savoyards sont en ballottage pour une place dans le Top 6. Mais le rugby garde encore ce côté irrationnel, tant et si bien qu’une fois encore, Blagnac, comme transcendé par une force supérieure, a su inverser une situation plus que compromise (dès l’échauffement via la blessure de Piron) par une série de coups durs en tous genres. Soit une performance majuscule, concomitante d’ailleurs de celle de Palois contraints d’évoluer à 13 contre 15 deux étages plus haut, à ceci près que les protagonistes de ce tout premier succès de l’année 2022 ont accusé, eux, six longueurs de retard (6-12) à l’heure de jeu avant de flirter, jusqu’à la dernière seconde, avec un succès vierge de toute concession (20-12, deux essais contre aucun) à leurs hôtes. Ph. A.


 

Albi - Dax 44 - 27

À ALBI - Samedi 18 heures - Albi bat Dax 44-27 (15-20). Arbitre : M. Darche (Ile-de-France). 2 000 spectateurs.


 

Albi : 6E Collectif (28e), Maciotta (35e), Decrop (55e, 60e), Robinson (65e), Engelbrecht (78e) ; 4T Vidal (35e, 55e, 65e, 78e) ; 1P Russell (12e)

Dax : 3E Dechavanne (2e), Brechesi (6e), Tremeau (86e) ; 3T Brechesi (2e, 6e, 86e) ; 2P Brechesi (18e, 20e).


 

Albi 15. Marzocca ; 14. Tagotago, 13. Robinson (22. Couchinave 64e), 12. Silafaï Lea’ana, 11. Decrop ; 10. Russsell (21. Vidal 18e), 9. Pouzoulic (20. Trussardi 56e) ; 7. Engelbrecht, 8. Maciotta (19. Essid 47e), 6. Calas ; 5. Backhouse, 4. Foures (18. André 40e) ; 3. Nevers (23. Tchapnga 47e), 2. Castant (16. Aussibal 75e), 1. Escur (17. Afatia 75e).

Dax 15. Pisano ; 14. Delaï, 13. Hollet, 12. Mchelidze (22. Prat 60e), 11. Dechavanne ; 10. Berchesi, 9. Ayestaran (20. Garrouteigt 64e) ; 7. Ferrer, 8. Tulou (19. August 60e), 6. Aletti (21. Tremeau 60e) ; 5. Gaune, 4. Helmbacher ; 3. Drean (23. Ferreira 60e), 2. Auzqui (16. Delblancu 52e), 1. Faitotoa Asa (17. Niginigini 60e).

Les meilleurs : À Albi, Engelbrecht, Castant, Tchapnga, Backhouse, Trussardi, Vidal, Silafaï, Robinson, Tagotago ; à Dax, Tulou, Helmbacher, Brechesi, Ayestaran.


 

Dax a entamé le match tambour battant en dominant de la tête et des épaules son adversaire du soir. C’est logiquement que les Landais ont rapidement mené au score avec deux magnifiques essais validant une maitrise totale. À 20 à 3 pour Dax à la 22e minute, personne n’aurait misé une pièce sur les Albigeois et le public du Stadium était KO debout tant la prestation de ses protégés virait à la parodie rugbystique. Et pourtant. Ces derniers ont retourné une situation plus que mal embarquée en infligeant un 35 à 0 en quarante minutes, assorti de six essais qui leur ont offert une victoire bonifiée. Dès la trentième minute de jeu ils ont remis la main sur le ballon et ont étouffé leurs adversaires ne relâchant leur étreinte qu’au delà du temps réglementaire afin que ces derniers sauvent l’honneur avec un ultime essai plus qu’anecdotique. R. S.


 

Bourgoin - Nice 18 - 13

À Bourgoin - Samedi 17 heures - Bourgoin bat Nice 18-13 (15-3). Arbitre: M. Bralley (Occitanie). 2 200 spectateurs.


 

Bourgoin : 2E Colliat (24e), Lefort (40e+1) ;1T Hutteau (24e) ; 2P Hutteau (21e), Cachet (80e+1). Carton jaune : Jack(15e) Khribache 75e.

Nice : 1E Tachat (74e) ; 1T Verdu (74e) ; 2P Verdu (32e, 80e+3). Carton jaune : Bureitaiyaca 5e, Rey 15e.


 

Bourgoin 15. Bouet ; 14. Foliaki (22. Hansell-Pune mt), 13. Bosch, 12. Colliat, 11. Lefort ; 10. Sola (21. Cachet 76e), 9. Hutteau ; 7. Leonte (20. Rabatel 60e), 8. Lee (18. Nonkontwana 54e), 6. Chaudouard (7. Leonte 70e) ; 5. Cotte (cap), 4. Jack (19. Luafutu 47e) ; 3. De Klerk (23. Simutoga 60e), 2. Tripier (16. Khribache 50e), 1. Gaborit (17. Devisme 50e)

Nice 15. Le Gal ; 14. Bureitaiyaca, 13. Delage, 12. Fritz (22. Defives 70e), 11. Zambelli ; 10. Verdu, 9. Bessaguet (21. Ormachea 66e) ; 7. Tachat, 8. Boleinaivalu (19. Freytes 59e), 6. Suad ; 5. Astier (20. Koroi mt), 4. Rey (18. Mondoulet 59e) ; 3. Shatirishvili (23. Johnston mt), 2. Haupt (16. Martin 54e), 1. Neparidze (17. Lemaître mt)


 

Les meilleurs : À Bourgoin, Bouet, Colliat, Sola, Chaudouard, Cotte ; à Nice, Le Gal, Fritz, Boleinaivalu, Shatirishvili.


 

Chaque équipe a eu sa mi-temps à Rajon. Bourgoin a marqué deux fois, sur un lancement après une touche, par le centre, Bastien Colliat (24e), puis après une mêlée sous les perches azuréennes, après une cavalcade de l’arrière, Rémi Bouet. Cette fois, l’ailier, Quentin Lefort, aplatissait en bout de ligne (40e+1). La deuxième période a été niçoise. Avant l’essai tardif, marqué en force par le flanker, Nicolas Tachat, les visiteurs ont multiplié les approximations, les en avant et les ballons sur la courge. Ils ont raté quatre occasions franches (44e, 49e, 50e, 57e) dans les vingt-deux mètres adverses. Ils n’ont jamais trouvé la solution face aux barbelés berjallien, symbolisé par le flanker, Kevin Chaudouard, sorti rincé et meutri après avoir plaqué à tour de bras et volé deux penaltouches précieuses (59e, 63e). S.F.


 

Valence-Romans - Suresnes 24 - 12

À Valence - Samedi 19 h - Valence- Romans bat Suresnes 24 -12 (10-6). Arbitre : M. Carillo (Ile-de-France). 2 000 spectateurs.


 

Valence-Romans : 2E David (5e), Boudjema (80e) ; 1T Moura (6e) ; 4P Moura (24e, 47e), Price (61e, 70e). Carton jaune : Tabualevu (74e).

Suresnes : 4P Ford (19e, 39e, 50e, 75e). Carton jaune : Van leeuwen (67e).


 

Valence-Romans 15. Bouldoire ; 14. Emerson, 13. Quinnez, 12. Taufa (21. Tabualevu 62e), 11. Vargas ; 10. Moura (22. Price 48e), 9. Dupas (20. Menzel 48e) ; 7. David (19. Gicquel (53e), 8. Van Lill, 6. Bruchet ; 5. Goumat (18. Groenewal (48e), 4. Uys (cap) ; 3. Goze (23. Pelo 56e), 2. Lalevée (16. Boudjema 56e), 1. Zouhair (17. Pontanier (56e).

Suresnes 15. Ford ; 14. Muric, 13. Proult, 12. Cazot (22. Jauzion 71e), 11. Cazedepats ; 10. Robert (21. Gueho 72e), 9. Dauvergne (20. Barbari Guidani (60e) ; 7. Berenguel (18. Rabort 59e), 8. Claassen, 6. Falcon de Longevialle ; 5. Woslo (19. Tanda 60e), 4. Van Leewen ; 3. Tsiklauri (23. Bernini 60e), 2. Bajart (cap) (16. El Bibouji 64e), 1. Robin (17. N Diaye (60e). Non entré en jeu : (18. Rabort).


 

Les meilleurs : À Valence-Romans, Bouldoire, Uys, Van Lill, Quinnez, Zouhaïr ; à Suresnes, Ford, Claassen, Proult, Falcon.


 

Une entame idéale pour les locaux qui s’appuyaient sur leur point fort, la conquête. Une mêlée visiteuse bousculée, qui concédait une pénalité. Sur la pénaltouche, le pack local faisait la démonstration de puissance pour envoyer David à l’essai (5e). Moura transformait. Chacun s’attendait à une nouvelle démonstration des hommes de Johann Authier. Les Suresnois ne lâchaient rien. Ils se mobilisaient en conquête et choisissaient la mobilité. Un choix tactique qui obligeait les Damiers à faire preuve de rigueur défensive. La 2e période était à l’identique de la première. ce n’est que dans les dix dernières minutes que les Damiers se mettaient définitivement à l’abri D.R.


 

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?