Tuisova, un spécimen unique au monde

  • Tuisova est bien une arme de destruction massive
    Tuisova est bien une arme de destruction massive Icon Sport - Icon Sport
Publié le

L'opinion du Midol sur l'ailier surpuissant du LOU, Josua Tuisova.

Samedi, le stade Pierre-Fabre a tremblé. Le scénario de la rencontre a valu quelques frissons aux 10 000 supporters présents. Le mérite en revient en bonne partie à des Lyonnais assez épatants de résilience et de qualités offensives. Dominés dans la possession, les visiteurs ont su bien exploiter leurs rares munitions - à l’exception notable de la dernière : le premier essai de Jérôme Rey est notamment venu d’une superbe inspiration de Couilloud pour Laporte ; le second est une merveille de gestion de ballon de récupération, concrétisée par l’arrière. Mais Pierre-Fabre a aussi tremblé sous les tonitruants assauts de Josua Tuisova : le Fidjien a réalisé quinze courses pour onze défenseurs battus. Après le match, Pierre-Henry Broncan pouvait enfin en rire : « Le frère de Filipo, c’est un tronc sincèrement. Je suis content de ne plus jouer au rugby. Après, ils doivent penser la même chose de Filipo parce qu’il sort un début de match énorme. Les deux ensemble dans le jardin, ça devait faire quelque chose quand ils étaient petits. Les parents devaient être inquiets. Ils ont dû avoir des commotions tous les deux. » Samedi, le vis-à-vis du Fidjien au centre du terrain, le valeureux Thomas Combezou, y a sûrement perdu un peu d’espérance de vie : « Thomas, il s’y est jeté. Il a rebondi aussi. C’est notre meilleur plaqueur pourtant, derrière. C’est incroyable. » Samedi, l’impression de toute puissance dégagée par l’ailier avait de quoi effrayer. Quel autre trois-quarts au monde possède une telle dimension physique ? Personne, sûrement. Pour le Lou, meilleure attaque du Top 14, il est une arme de destruction massive. Même si, samedi, on en est presque venu à déplorer de le voir évoluer seulement dans le registre de la confrontation. Car la prise d’espace reste souvent l’option la plus directe vers l’en-but.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?