La Dream Team de la 18e journée de Top 14

  • Comme chaque semaine, c'est l'heure de découvrir votre Dream Team La Grande Mêlée. Après son carton du week-end face à Biarritz (65-19), le Stade français est l'équipe la plus représentée de cette formation qui a belle allure. 
    Comme chaque semaine, c'est l'heure de découvrir votre Dream Team La Grande Mêlée. Après son carton du week-end face à Biarritz (65-19), le Stade français est l'équipe la plus représentée de cette formation qui a belle allure.  Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Comme chaque semaine, c'est l'heure de découvrir votre Dream Team La Grande Mêlée. Après son carton du week-end face à Biarritz (65-19), le Stade français est l'équipe la plus représentée de cette formation qui a belle allure. 

 

15. Kylan Hamdaoui (54 points)

Le moins que l'on puisse dire c'est que Kylan Hamdaoui n'a pas fait de cadeaux à son ancien club (2014-2018) samedi sur la pelouse de Jean Bouin. Huit courses avec ballon, deux franchissements et un essai, l'arrière parisien avait le feu aux jambes.

14. Sefa Naivalu (70,3 points)

Un doublé avant la mi-temps (19e,36e), onze courses, deux franchissements, cinq plaquages cassés... Durant les 65 minutes qu'il a passé sur la pelouse, l'ailier australien était de tous les bons coups du Stade français et les Biarrots ont bien eu du mal à l'arrêter. De retour de blessure depuis trois matchs, Naivalu monte en puissance et ses prochains adversaires sont prévenus.

13. Eliott Roudil (44,5 points)

Réduits à treize contre Toulouse, les Palois ont tout de même réussi à l'emporter sur la pelouse du Stade du Hameau (27-22). Dans cette bataille Eliott Roudil a crevé l'écran et il affiche de bien belles statistiques avec son premier essai de la saison, huit courses avec ballon et quatre plaquages cassés. Roudil s'est aussi démené en défense avec huit plaquages.

12. Ngani Laumape (61 points)

Tout comme ses compères de la ligne arrière du Stade français, Laumape a fait vivre un calvaire aux Biarrots. Huit courses avec ballon, sept plaquages cassés... l'ancien centre des Blacks a également inscrit son premier essai en championnat. 

11. Dimitri Delibes (46,5 points)

L'ailier toulousain a profité des espaces offerts par la double infériorité paloise à partir de la 51e minute de jeu pour inscrire un doublé qui a relancé le Stade toulousain en cinq minutes (54e,56e). Le jeune ailier (22 ans) s'est aussi distingué en défense avec neuf plaquages.

10. Tristan Tedder (44,5 points)

Un essai, une transformation, deux pénalités... l'ouvreur de Perpignan a alimenté le tableau d'affichage mais il s'est aussi distingué dans le jeu avec trois franchissements, treize courses et quatre défenseurs battus. Un match qui lui donne les rênes de la dream team de cette 18e journée.

9. Arthur Coville (37,8 points)

Dès la 4e minute, le demi de mêlée du Stade français a filé inscrire son troisième essai de la saison. Quatres courses avec ballon, dynamique et vif dans le jeu Coville a réalisé un match plein.

8. Sekou Macalou (capitaine,104 points)

Il est là le MVP de cette 18e journée de Top 14, titulaire au centre de la troisième ligne du Stade français Sekou Macalou cumule de bien belles statistiques : sept courses avec ballon, quatre franchissements, six défenseurs battus, le tout couronné d'un essai. Une domination sans partage, à l'image de la performance de son équipe.

7. Marcos Kremer (44,4 points)

Une dizaine de plaquages et de courses avec ballon, le troisième ligne argentin a fait le travail samedi. Aux côtés de Sekou Macalou, il a brillé des deux côtés du terrain.

6. Yoan Tanga Mangene (46,5 points)

Dans le choc de la 18e journée de Top 14 qui a vu le Racing 92 s'imposer contre l'UBB à Chaban-Delmas (13-16), Yoan Tanga Mangene a été l'un des meilleurs Ciel et Blanc. Une belle activité offensive (trois défenseurs battus, un franchissement, dix courses) couplée à une défense plus que solide (douze plaquages) pour l'ancien joueur d'Agen. 

5. Paul Gabrillagues (42,3 points)

Dominant, comme bon nombre de ses partenaires face à Biarritz, le seconde ligne international a été performant dans le travail de l'ombre avec huit plaquages. Mais Gabrillagues a aussi participé au jeu en portant le ballon à neuf reprises. 

4. Pierre-Henri Azagoh (52,7 points)

C'est donc un attelage 100% Stade français en seconde ligne avec Pierre-Henri Azagoh qui a réalisé un match similaire à son compère avec neuf courses et sept plaquages. Mais contrairement à Gabrillagues, l'ancien joueur de Massy s'est offert un essai. 

3. Wayan De Benedittis (26,8 points)

Face au LOU, Castres a dû batailler pour arracher une victoire au forceps grâce à une ultime pénalité d'Urdapilleta (19-17). Dans ce combat, Wayan De Benedittis a donné satisfaction et le pilier s'est démené avec deux défenseurs battus, un franchissement sept courses avec ballon et quatre placages en 55 minutes.

2. Facundo Bosch (45 points)

Le talonneur argentin de La Rochelle s'est démultiplié en défense avec seize plaquages face aux Clermontois. Mais Facundo Bosch était aussi bien présent dans les offensives maritimes en portant le ballon à seize reprises également. Un match abouti des deux côtés du terrain.

1. Jérôme Rey (32,3 points)

Dix-neuf plaquages, Jérôme Rey a sans doute eu les épaules qui sifflaient à la fin de la rencontre face au CO. Le pilier de Lyon était partout en défense mais il s'est aussi signalé en attaque avec son premier essai de la saison.

16. Camille Chat (27,9 x 3 = 83,7 points)

Dans son rôle de dynamiteur en sortie de banc Camille Chat excelle et encore une fois il n'a pas déçu. Contre l'UBB il a joué une grosse demi-heure à haute intensité. Son entrée a donné un nouvel élan à sa formation et c'est d'ailleurs lui qui permet au Racing 92 de récupérer la pénalité de la gagne. 

17. Gervais Cordin (49,5 / 2 = 24,7 points)

Dans le match de la peur face à Perpignan, le Toulonnais s'est distingué par une belle activité et des courses tranchantes qui ont déstabilisé la défense catalane. Un essai, six défenseurs battus... Gervais Cordin ne s'est pas non plus échappé en défense avec neuf plaquages.

18. Waisea Nayacalevu (43,9 / 2 = 21,9 points)

Désigné par nombreux comme le meilleur joueur du championnat, l'ailier fidjien a encore une fois démontré l'étendue de son talent offensif en seulement 52 minutes face au BO avec un essai, huit courses et deux franchissements.

La Dream Team de la 18e journée de Top 14 !
La Dream Team de la 18e journée de Top 14 !

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?