Angleterre - pays de Galles : le très attendu retour des cadres

  • Angleterre - pays de Galles : le très attendu retour des cadres
    Angleterre - pays de Galles : le très attendu retour des cadres Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Handicapés par les blessures depuis le début du Tournoi, Anglais et Gallois veulent profiter du retour de certains cadres pour retrouver de la confiance.

C’est certain, l’Angleterre et le pays de Galles ont été les deux sélections les plus sévèrement touchées par les blessures dans ce Tournoi 2022. Énormément de cadres des deux équipes, parmi lesquels Farrell, May, Watson ou Hill d’un côté et Alun Wyn Jones, North, Tipuric, Owens, Halfpenny ou encore Josh Navidi de l’autre, manquent encore à l’appel actuellement. Et cela s’est évidemment ressenti dans leurs performances du début de Tournoi. En manque de leader, les Anglais ont chuté sur la pelouse de Murrayfield, après avoir craqué en fin de rencontre, en infériorité numérique. Et s’ils se sont repris la semaine dernière, les coéquipiers de Marcus Smith - étincellent sous le maillot frappé de la Rose - ont surtout profité de la faiblesse italienne pour empocher une première victoire dans cette édition. Alors forcément, dans cette équipe qui manque un poil de caractère, il y a des retours qui font un bien fou. Ce week-end, Courtney Lawes fait son retour dans le groupe.

Promu capitaine, Lawes est un homme de base de Jones depuis sa prise de pouvoir. 

Un retour important qui devrait faire un bien fou à ces Anglais, qui n’ont pas perdu à Twickenham face au pays de Galles depuis 2015. Mais voilà, les Gallois comptent aussi un retour important dans leur groupe : celui de l’irremplaçable numéro 8, Taulupe Faletau.

We can't wait for this one!

Eddie Jones has named his match day squad for #ENGvWAL \ud83c\udf39@O2 | #WearTheRose

— England Rugby (@EnglandRugby) February 24, 2022

Dombrandt : « Je me suis inspiré de Faletau »

« C’est génial de l’avoir de nouveau, s’enthousiasme Neil Jenkins, le responsable de la défense galloise. Vous voulez les meilleurs joueurs disponibles pour ce genre de matchs, et il en fait partie. » Le possible vis-à-vis de Faletau samedi, Alex Dombrandt, loue aussi les qualités de son adversaire en conférence de presse : « Il est bon en défense et très bon en attaque. Je l’ai regardé jouer beaucoup de matchs et je me suis inspiré de pas mal de choses de lui. » C’est dire à quel point le troisième ligne de Bath en impose et change beaucoup de choses pour sa sélection, en difficulté depuis quelque temps. À l’instar de leurs homologues anglais, les Gallois ont mal commencé leur Tournoi avec une lourde déconvenue en Irlande, avant de se reprendre lors d’un succès étriqué contre l’Écosse. Pour eux aussi, ce duel à Twickenham est l’occasion parfaite de retrouver de la confiance dans leur jeu.

« Les Anglais ont tendance à bien commencer le match et à marquer d’entrée. Nous devons bien commencer et rester dans le match dès le début, c’est très important », signifiait Neil Jenkins. La quête d’un succès retentissant à Londres passe donc par là, mais aussi par le défi physique, arme majeure du XV du Poireau lors de la victoire face à l’Écosse. Dans cela, l’apport de Faletau pourrait être précieux, même si les Anglais ont aussi des arguments, surtout avec Lawes.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis Guillou
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?