Conquête : la mêlée comme clé du succès ?

  • Conquête : la mêlée comme clé du succès ?
    Conquête : la mêlée comme clé du succès ?
Publié le

Alors que la mêlée tricolore affiche les meilleures statistiques des six nations depuis le début du Tournoi, celle-ci devra se montrer à la hauteur des attentes à l’épreuve de Murrayfield. 

Certes, depuis quelques années, l’un des points névralgiques du jeu de rugby a progressivement mué de la mêlée vers la touche, en grande partie en raison du nombre toujours plus bas de mêlées disputées au niveau international. Une tendance qui s’est évidemment confirmée avec les nouvelles règles entrées en vigueur cette saison, comme celle du renvoi d’en-but qui a supplanté les antédiluviennes mêlées à cinq mètres… Reste que le faible nombre de mêlées disputées (moins d’une dizaine par match en moyenne) n’en fait paradoxalement qu’augmenter l’importance de chaque point de rendez-vous et qu’à ce titre, le rendement des Bleus n’en est que plus admirable.

Depuis le début des 6 Nations, le XV de France peut en effet se targuer de disposer de la meilleure plate-forme du Tournoi, avec 90 % de ballons conservés sur ses propres introductions (neuf mêlées gagnées, une perdue. Mieux encore : dans cette phase de jeu où ils concédaient tant de pénalités ces dernières saisons, le XV de France affiche aujourd’hui une balance des sanctions positive (quatre pénalités récoltées, deux concédées) qui traduit on ne peut mieux sa domination, à l’image de ces récents bras de fer remportés face à la mêlée néo-zélandaise en novembre, et plus encore face à l’Irlande voilà quinze jours. Des succès qui doivent probablement à un axe droit en train de devenir une référence mondiale puisqu’en plus de la masse du duo Atonio-Willemse, les Bleus peuvent compter lors de ses entrées en jeu sur un Romain Taofifenua impressionnant de puissance en deuxième ligne, qui pèse de tout son poids.

Une efficacité qui ne doit plus baisser après coaching

Ce même axe droit sera-t-il, alors, celui sur lequel les Bleus devront s’appuyer pour l’emporter à Murrayfield ? Très certainement, et il n’est, à ce titre, pas anodin d’avoir vu Mohamed Haouas réintégrer le groupe pour concurrencer Bamba, qui avait semble-t-il bien besoin d’être piqué pour hausser son niveau d’exigence en mêlée lors de ses entrées en jeu. En effet, la série de défaites concédées par les Bleus à Murrayfield correspond à peu près exactement à la période qui vit la conquête écossaise retrouver de la superbe, sous l’influence désormais de Pieter De Villiers, qui n’a pas hésité à multiplier les « prospect players » pour retrouver une assise.

Deux essais en première main sur mêlée lors des deux derniers matchs face à l’écosse

Face à la France, ce sont ainsi deux piliers sud-africains (le vétéran WP Nel et le nouveau venu Pierre Schoeman) qui se dresseront sur la route des Bleus. Avec pour mission d’empêcher la mêlée tricolore de récolter des pénalités, mais aussi de contrarier les Bleus sur leurs lancements. Le sélectionneur d’en face Greg Townsend se souvient à ce titre mieux que personne que lors des deux derniers matchs entre ses hommes et ceux de Galthié, les trois-quarts français ont réussi à chaque fois la gageure de marquer en première main derrière leur mêlée, dont l’essai de la victoire signé Vakatawa dans le cadre de la Nations Cup en 2020…

Forcément un souvenir positif dont la cavalerie tricolore souhaitera se nourrir à Murrayfield, en cherchant par exemple à exploiter la puissance du milieu de terrain Danty-Fickou pour concentrer l’attention des défenseurs au milieu du terrain, afin d’ouvrir des espaces un cran plus à l’extérieur, où seront susceptibles de s’exprimer les cannes de Jaminet ou de Penaud. À condition évidemment de disposer des munitions suffisantes, en quantité et qualité… 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?