PRO D2 - L’heure de vérité pour Montauban

  • Titulaire à quinze reprises au centre de l’USM, Paul Bonnefond est l’auteur de deux essais cette saison. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Titulaire à quinze reprises au centre de l’USM, Paul Bonnefond est l’auteur de deux essais cette saison. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

L’USM est dans un moment charnière de sa saison. En ballotage pour intégrer le top 6, les Montalbanais reçoivent l’ogre oyonnaxien pour un véritable match révélateur.

Alors qu’ils avaient passé la grande majorité de la saison dans le top 6, les Montalbanais en sont finalement sortis il y a peu. La faute à un mauvais début d’année 2022, où après le succès pourtant rassurant face à Colomiers, les hommes de David Gérard ont enchaîné quatre matchs sans victoire, dont deux contre-performances à Sapiac. Mais pour autant, les Montalbanais restent dans la course et comptent toujours un match en retard à jouer sur la pelouse de Béziers.

"On a grillé nos jokers à la maison mais quand tu regardes le classement, on n’est pas si mal", constatait Paul Bonnefond cette semaine. Celui qui a été capitaine lors du déplacement à Vannes le sait : la réception d’Oyonnax, deuxième de cette Pro D2 et équipe la plus en forme du championnat, est plus que primordiale. "C’est le moment où on joue notre saison. Si on ne gagne pas contre Oyonnax, ça va être très compliqué dans une fin de saison avec plus de déplacements que de réceptions."

Reproduire l’engagement fourni à Vannes

Véritable révélateur, ce match apportera en effet beaucoup de réponses sur ce dont sont capables les Montalbanais en cette fin de saison. Surtout que les Oyomen arrivent fâchés dans le Tarn-et-Garonne, après leur défaite dans le choc des leaders et possèdent un des effectifs les plus profonds du championnat. "C’est clairement une très grosse équipe", confirmait Bonnefond. Au-delà de l’aspect comptable, cette rencontre sera aussi un gros test de caractère pour les guerriers sapiacains. Face à Vannes, les Vert et Noir se sont déjà quelque peu rassurés au niveau de l’état d’esprit affiché, et de leur engagement. Sur la pelouse de la Rabine, ils ont même arraché un point de bonus défensif pour la première fois de la saison à l’extérieur : "C’était même notre premier point depuis la troisième journée à l’extérieur !", complétait Bonnefond.

Face aux Vannetais, malgré l’indiscipline qui a fait que l’USM a joué une grosse partie du match en infériorité numérique, les Montalbanais ont montré cette force de caractère attendue, qui sera primordiale vendredi contre Oyonnax. "On n’a pas lâché, on a eu le mérite d’y croire. Au final, ce point vient récompenser l’abnégation qu’on a eue pendant 80 minutes, félicitait Bonnefond. Ce n’est peut-être pas grand-chose quand on regarde le classement, mais dans notre parcours de saison, c’est une belle satisfaction." Une victoire vendredi permettrait en tout cas de rassurer les Montalbanais, pour qui les démons de l’année dernière reviennent au premier plan. Ce qui est certain, c’est que Montauban doit absolument renouer avec la victoire, afin de poursuivre la quête aux phases finales sereinement et de ne pas tomber dans une névrose inquiétante.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis Guillou
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?